Crise au Sankuru : les vérités qui émanent de Lusambo-ville…

Stéphane et Lambert.jpg?scale.width=1140&scale.height=815&scale - Crise au Sankuru : les vérités qui émanent de Lusambo-ville…

L’animosité envers Lambert Mende jusqu’à bloquer l’organisation de l’élection du gouverneur et vice-gouverneur au Sankuru, a des causes lointaines et proches, selon un rapport que le gouverneur intérimaire de cette province, Pierre Lokadi, venait d’adresser, ce jeudi 16 mai,  au Vice-premier ministre intérimaire de l’Intérieur, Basile Olongo. En effet, le rapport Pierre Lokadi découle d’une série des rencontres de cinq jours avec différentes couches de la population du chef-lieu, Lusambo-ville, très hostile à la candidature de l’ancien ministre des médias et communication et porte-parole du Gouvernement. L’objectif de ces rencontres, indique le rapport, était  de diminuer les tensions sociales entre les différentes communautés sociales vivant à Lusambo observées depuis le mois de février dernier ; d’apaiser les esprits des uns et des autres ; et de restaurer la solidarité, l’unité, la concorde, l’harmonie et la convivialité.

Pour tout fervent lecteur de Scooprdc.net, les faits décrits dans le rapport de Pierre Lokadi, ont été bien avant dénoncés par ce média en ligne à travers ses articles « Sankuru : la CCU est-elle encore digne de diriger la province », « Tout Lusambo accuse : le gouverneur Berthold Ulungu a détruit la province » et « Sankuru : Ulungu a ‘’tué’’ Mende ».  Mais le média en ligne a été traité à l’époque de tous les noms d’oiseaux de mauvaise augure par les partisans de Lambert Mende jusqu’à dénier le professionnalisme à son directeur général, pourtant chevronné de la presse. Mais aujourd’hui, comme disent les latins ‘’tempus edax rerum’’. Et voici que le temps donne raison à Scooprdc.net : Lambert Mende paie toutes les tares de Berthold Ulungu comme gouverneur du Sankuru. Et le rapport de Lokadi, son vice, le dit et le confirme.

« Les autres catégories contactées rejettent le ticket CCU, car en 2016, il y a eu une candidature unique de la CCU et le bilan de trois ans demeure très négatif ; ils souhaitent plusieurs candidatures pour qu’il y ait cette fois-ci alternance au niveau de la tête de la province du Sankuru… Bref, les ressortissants de Lusambo préfèrent que le gouverneur soit originaire d’un autre territoire que de Lodja », peut-on lire dans la partie des « avis et considérations » de ce rapport. Mais Scooprdc.net avait proposé dans son analyse que même le territoire de Lubefu dont Pierre Lokadi est ressortissant, soit aussi exclu de la course parce que celui-ci entant que vice-gouverneur et actuellement gouverneur intérimaire de la province, a participé activement à la gestion décriée de Berthold Ulungu.

Le rapport révèle que le plus grand reproche formulé contre Ulungu et que paie Mende aujourd’hui, c’est de n’avoir fourni aucun effort pendant trois ans pour ramener toutes les divisions et autres services de l’Etat censés être dans le chef-lieu mais qu’ils ont été transférés à Lodja par ceux qui veulent malicieusement déplacer le chef-lieu (Divisions provinciales de l’Enseignement, de la Santé, des Mines, du Budget et des Finances, les Inspections provinciales de l’Enseignement et de la Santé ainsi que le SECOPE, la Cour d’appel, le parquet près la Cour d’appel, le Tribunal de grande Instance et le parquet près le Tribunal de Grande Instance).

Ulungu et Mende sont accusés par les lusvillois comme des personnes qui militent et se battent pour que le chef-lieu quitte Lusambo-ville vers Lodja. Et pour ce faire, ils ont sciemment tué Lusambo-ville. « L’équipe sortante n’a pas donné l’espoir au développement du Sankuru, même à résoudre les problèmes économiques épineux de la province en général, et de Lusambo en particulier », accuse-t-on le gouvernement Ulungu dans le rapport transmis au VPM Basile Olongo qui exige la dépolitisation du service public et le bannissement de toute discrimination et toute division basée sur l’appartenance politique à la CCU, au PPRD ou toute autre formation politique.

Comme conclusion, le rapport recommande pour remédier à cette situation de tension qui a atteint son paroxysme et prévenir des risques de cristallisation de la haine tribale que la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) puisse organiser l’élection du gouverneur et vice-gouverneur sur base d’une liste reprenant au moins deux candidatures.

Au Gouvernement central, le rapport conseille, pour la viabilité du chef-lieu du Sankuru, de désenclaver Lusambo-ville par la réhabilitation des routes d’intérêt économique Lusambo-Dimbelenge qui relie cette ville à celles de Mbuji-Mayi et Kananga. Mais aussi de réhabiliter la route Lusambo-Lubefu-Lodja. Il est aussi demandé au Gouvernement central d’exiger l’implantation des services publics et paraétatiques au chef-lieu de la province pour sa viabilisation à l’instar des autres provinces du pays.

Innocent Olenga.

DON'T MISS OUT!
S'inscrire à la Newsletter

Recevez gratuitement nos récents articles automatiquement dans votre boîte Email.

Invalid email address
Nous détestons le Spam autant que vous, et votre adresse email ne sera jamais envoyée, vendue ou donnée aux marketeurs tiers.
mo optin brand - Crise au Sankuru : les vérités qui émanent de Lusambo-ville…

ScoopRDC sur les médias sociaux

Kinshasa
19°
nuageux
humidité: 100%
vent: 1m/s OSO
MAX 18 • MIN 17
33°
Ven
31°
Sam
31°
Dim
33°
Lun

Les plus populaires

vel, tristique dictum mi, facilisis Lorem consectetur massa elementum Nullam