Tapez pour rechercher

Slider
Politique

RDC-Politique : les 20 piliers des priorités de Fatshi annoncés aux nouveaux gouverneurs et vice-gouverneurs des provinces

Dans son allocution d’ouverture du premier séminaire  de gouvernance à l’intention des gouverneurs et vices élus, le chef de l’Etat congolais a étalé sa vision qui se décline autour des quatre axes stratégiques, à savoir : l’homme ; la croissance économique ; la bonne gouvernance ; et la société solidaire. «Ces quatre axes stratégiques constituent le socle sur lequel je vais asseoir mes priorités regroupées dans 20 piliers », a dit Fatshi aux dirigeants des provinces.

Ci-dessous les 20 piliers des priorités du président de la république (sans commentaire)   :

  1. La pacification du pays, c’est-à-dire, la paix et la sécurité ;
  2. La réconciliation nationale ;
  3. La consolidation de la démocratie ;
  4. La restauration de l’Etat de droit et son autorité, à savoir l’Armée nationale, la Police Nationale, les Services des renseignements, la Justice, les droits de l’homme, l’Administration publique, l’Administration du territoire et la décentralisation ;
  5. La réhabilitation de l’image de la diplomatie ;
  6. La lutte contre la corruption et les crimes économiques ;
  7. La consolidation de la stabilité macro-économique et l’assainissement des finances publiques ainsi que la réforme du système financier ;
  8. L’éducation comme clé du changement et principal ascenseur social ;
  9. La mise en place de la couverture santé universelle ;
  10. La promotion de l’emploi et la formation professionnelle continue ;
  11. L’autonomisation de la femme et la promotion de la jeunesse ;
  12. L’amélioration du climat des affaires et la promotion de l’entreprenariat ;
  13. La Lutte contre le changement climatique ;
  14. L’accès à l’électricité et à l’eau ;
  15. L’aménagement du territoire, le développement et la modernisation des entreprises ;
  16. Le développement de l’agriculture et de l’agro-industrie ;
  17. La diversification de l’économie nationale et le développement du commerce, de l’industrie ainsi que des PME/PMI ;
  18. La redynamisation du secteur des mines et des hydrocarbures en les rendant attractifs et performants ;
  19. Le développement du tourisme, de la culture et des arts ;
  20. La lutte contre la pauvreté, l’exclusion et la vulnérabilité.

« Vous pouvez ici comprendre que la tâche qui vous attend est lourde et les défis à relever sont énormes », a averti les gouverneurs, le président de la République tout en leur promettant son attention particulière en ce qui concerne la rétrocession afin que les moyens conséquents soient mis à la disposition de ces nouveaux gouverneurs de façon à les permettre de vaincre le défi du développement. Mais en même temps que le président de la République les a mis en garde contre les antivaleurs : « je combattrai, avec la dernière énergie, la corruption, le détournement des deniers publics, le tribalisme, le népotisme, la concussion, le clientélisme, l’incivisme, et j’en passe ».

Et pour bien réussir son mandat, Félix Tshisekedi a exigé des gouverneurs de provinces la conclusion d’un contrat-programme avec le gouvernement central qui lui facilitera d’évaluer les performances de chacun trimestriellement. « Je compte donc sur chacun de vous pour qu’à l’issue de mon mandat, nous puissions amener ensemble le changement que j’avais promis au peuple congolais au cours de ma campagne électorale », les a-t-il exhortés.

Daniel-Curie Mamba

libero id commodo adipiscing sit Lorem