Tapez pour rechercher

Actualité

Affaire 20 millions USD de la Gécamines : Jean Mbuyu plaide non coupable !

Une correspondance qui fait du buzz dans les réseaux sociaux, attribuée à un certain Dieudonné Kabamba qui se présente comme un ancien employé de la Gécamines, insinue que Me Jean Mbuyu, ancien conseiller en matière de sécurité de Joseph Kabila, aurait retiré 20 millions USD à la Gécamines. Pour l’auteur de cette correspondance adressée au président Félix Tshisekedi, cet acte constitue le pillage de la Gécamines. « Je dispose de solides informations sur l’implication personnelle de monsieur Jean Mbuyu dans le pillage de la Gécamines. Sur instruction de votre prédécesseur, Monsieur Jean Mbuyu a reçu de la Gécamines de 20 millions de dollars américains pour développer des palmeraies Ankoro. Cet argent a été retiré en espèces la caisse de la Gécamines et remis en mains propres monsieur Mbuyu », peut-on lire dans sa correspondance.

Mais l’incriminé déclare rien connaître sur cette fameuse affaire qui n’est rien d’autre qu’une affabulation, un mensonge monté de toutes pièces par un groupe de ses détracteurs dans le seul but de le nuire politiquement. Non sans raison, l’objectif direct visé par l’auteur de la lettre est de ne pas le voir être nommé premier ministre. Il l’a souligné clairement dans sa lettre. D’où cette campagne de sape, estime Me Jean Mbuyu. Aussi, ses proches contactés affirment que Jean Mbuyu n’est impliqué ni de près, ni de loin dans un quelconque détournement de 20 millions USD de la Gécamines, pour quelques fins que ce soit.

Lire aussi :
ESU : création de la bourse de solidarité et de l’excellence, Steve Mbikayi rêve-t-il  debout ?

A en croire ses proches, de telles allégations à caractère politicien ne peuvent relever que d’un mensonge grossier ayant pour objectif de salir un digne patriote, dans l’esprit de désorienter l’opinion par rapport aux vraies questions de l’heure. « Jean Mbuyu n’a jamais perçu un seul rond des dirigeants de la Gécamines. Ceux qui prétendent disposer des informations contraires n’ont qu’à fournir des preuves d’une telle allégation. Ce digne fils du pays figure parmi les politiques disposant d’une moralité irréprochable. Quiconque disposerait des preuves d’une quelconque malversation financière dans laquelle Jean Mbuyu est impliqué n’a qu’à les brandir », a déclaré un des conseillers de ce digne fils du Katanga.

Lire aussi :
Eléphant blanc : on l’a dit de l’Hôpital du cinquantenaire ?

Pourquoi Dieudonné Kabamba qui dit avoir occupé des fonctions importantes au sein de la direction financière de la Gécamines, n’a-t-il pas annexé les preuves comptables pour appuyer valablement ses accusations ? Cette absence des preuves matérielles comme l’exige le Droit, pousse certains esprits lucides et passifs aux effets des réseaux sociaux, de croire à une cabale politique visant à discréditer Jean Mbuyu au regard des enjeux politiques de l’heure.

Ginno Lungabu


massa luctus adipiscing dictum ante. mattis quis, felis Phasellus dolor libero.