PolitiqueHenri-Thomas Lokondo : « je compte sur la responsabilité et la conscience des députés nationaux qui sont des hommes d’Etat confirmés »

18 avril 2019
scooprdc-banniere-1
Sonas Baniere 1
https://scooprdc.net/wp-content/uploads/2019/04/Henri-Thomas-Lokondo.jpg

Le député national Henri-Thomas Lokondo a déposé, en début d’après-midi de ce jeudi 18 avril, sa candidature au poste de président du bureau de l’Assemblée nationale. « J’ai appris à ne pas faire les choses au hasard. J’ai dû contacter les amis députés qui m’ont poussé à me jeter dans l’eau », a déclaré l’élu de Mbandaka qui se présente à cette élection en candidat indépendant.

Fort de ses contacts, Henri-Thomas Lokondo dit compter sur la responsabilité et la confiance des députés nationaux qu’il qualifie des « hommes d’Etat confirmés » qui vont opérer le bon choix. « Avec la petite expérience que j’ai comme ancien sénateur et deux fois député national associé à cela mon mandat de la transition, je crois que je peux imprimer une autre dynamique pour l’intérêt supérieur de la nation », promet-il.

D’après plusieurs analystes de la scène politique congolaise, cet élu de Mbandaka peut surprendre. Il aurait l’appui de tous les députés nationaux de la coalition Lamuka (103), mais aussi de ceux du CASH qui croient plus au deal avec le FCC qui ne semble pas respecter ses engagements. Au FCC même où il y a plusieurs frustrations, Henri-Thomas Lokondo est certain d’avoir un nombre important d’électeurs.

Lire également :   Kasaï central : le député Elie Ngalamulume, figure de proue des politiciens instables !

Parallèlement à la candidature de Lokondo, les femmes députées nationales et sénatrices ont apporté leur soutien à Jeanine Mabunda, candidate officielle du FCC à ce poste de président de l’Assemblée nationale. Pour ces femmes parlementaires, celle-ci est une personnalité compétente, engagée et expérimentée. « La présence d’une femme à ce poste comme deuxième personnalité de la république est un apport substantiel à l’image moderne de la RDC dans le concert des nations, dans la région Afrique en général et dans celle de la sous-région Afrique centrale », ont-elles mentionné dans leur déclaration rendue publique, ce jeudi 18 avril, au Palais du peuple.

Compétence, engagement et expérience, les deux candidats ont, tous, ces qualités ; seulement au niveau des relations interpersonnelles, beaucoup de reproches sont formulés à l’endroit de Jeanine Mabunda que certains qualifient à tort ou à raison d’« asociale ». C’est là qu’Henri-Thomas Lokondo lui marque des points considérables. Loin de tout pronostic, le rendez-vous est pris pour le 23 avril, jour du vote.

Lire également :   Joseph Kokonyangi : est-ce un « koko Ping-pong » de la MP ?

Owandi.

Inscrivez-vous à la Newsletter

tristique porta. suscipit consequat. vulputate, risus.