Tapez pour rechercher

Slider
Actualité

Kasaï central : les défis qui attendent le gouverneur Martin Kabuya !

Elu nouveau gouverneur du Kasaï central, Martín Kabuya qui succède à Denis Kambayi n’a pas un tapis rouge déroulé devant lui pendant cinq ans du mandat qu’il vient d’avoir des députés provinciaux. Par contre, c’est le chemin de la croix qu’il a emprunté à l’instar de Jésus-Christ d’autant plus que ce sont les travaux d’hercule qui l’attendent pour le décollage de la province.

C’est d’abord la lutte antiérosive dans la ville de Kananga qui doit être son premier et prioritaire chantier. Car plus de quarante érosions menacent le chef-lieu de la province dont la plus dangereuse est celle du quartier Tshinsambi dans la commune de Kananga, près de la gare  de la Société  Nationale de Chemin de fer du Congo (SNCC). Cette érosion est à 1 mètre  de la nationale numéro 1 et 30 mètres de l’atelier central de locomotives de la SNCC.

La réhabilitation du tronçon routier entre  l’aéroport de Lungandu et le centre ville, long de 7Km, devra être aussi sa priorité, mais aussi les routes de desserte agricole comme celles de Kananga-Luiza, en passant par Bilomba et Nguema, un grenier agricole de la province ; Kananga-Muetshi, en passant par Demba, Bena Leka et Kasonga Mule, deuxième grenier. Aussi, plusieurs ponts sont à réhabiliter tels que ceux de Muanza Ngoma sur la nationale numéro 1, Lueta vers Samuanda, en allant vers Luambo. Le secteur de Bujimaie vers Yangala n’est pas relié ni au chef-lieu de la province, ni à Luiza, pourtant un site touristique et réserve de l’Institut National pour la Conservation de la Nature (ICNN).

Outre l’eau et l’électricité qui font défaut dans la ville de Kananga, Kabuya devra développer une nouvelle politique avec la SNCC pour le trafic entre Ilebo, Mweka dans la province du Kasaï, Muene-Ditu au Kasaï Oriental et Lubumbashi dans le Haut Katanga et passant par Kamina dans le Haut Lomami pour le ravitaillement permanent, non seulement de la ville de Kananga en produits vivriers et manufacturés, mais aussi des territoires et contrées de la province traversés par les rails.

Kabuya devra fournir un effort pour éradiquer les poches résiduelles  de miliciens Kamuina Nsapu répandus dans les 5 territoires de la province. Cela pour contribuer à la consolidation de la paix sociale, gage de tout développement.

Makasa@Mpasu

ante. ut suscipit quis ut ipsum libero. amet, ut