Un conseiller de l’ARPTC à Scooprdc.net : « ne nous faites pas porter tous, la croix d’Oscar Manikunda »

ARPTC - Un conseiller de l'ARPTC à Scooprdc.net : "ne nous faites pas porter tous, la croix d'Oscar Manikunda"

Le récent article de Scooprdc.net intitulé « Télécoms-ARPTC : Manikunda laisse une dette bancaire de plus de 5 millions USD, les agents sollicitent de Fatshi un coup de balai général du Collège » a vite suscité la réaction d’un des cinq conseillers de ce Collège qui a approché la rédaction du média en ligne pour plaider non coupables, lui et ses collègues. Dans sa mise au point, ce conseiller qui a souhaité requérir l’anonymat, a même pris la défense du vice-président de l’ARPTC, Odon Kasindi.

En effet, selon l’interlocuteur de Scooprdc.net, la loi sur l’ARPTC a conféré tous les pouvoirs décisionnels et de gestion au président du Collège. Ce qui fait, explique-t-il que la gestion financière, administrative et technique relève de son seul apanage. « Comment voulez-vous que les conseillers que nous sommes, nous nous immiscions dans la gestion financière pendant que la loi qui nous régit ne nous donne pas cette prérogative ? », interroge-t-il le média en ligne avant d’ajouter :  » dans son pouvoir discrétionnaire, Oscar Manikunda pouvait ou ne pas associer son adjoint Odon Kasindi. D’ailleurs, ce dernier qui a pendant longtemps évité le choc frontal avec son titulaire, ne s’est occupé que de l’aspect technique de régulation, matière relevant de sa formation ».

Le conseiller fait savoir que leur travail consiste à donner des avis technique sur la régulation et ils ne peuvent que répondre sur cet aspect. Le responsable des engagements bancaires et bien d’autres auprès des tiers n’est autre que le président du Collège suspendu par le président de la République. « Alors ne nous faites pas porter tous, la croix d’Oscar Manikunda », déclare-t-il en précisant ce dernier avait laissé à l’abandon le secteur de télécommunications malgré les multiples rappels des membres du Collège. « Oscar Manikunda ne venait pas au bureau, il signait tous les documents de service chez lui à la maison ».

S’agissant de l’insubordination lui reprochée, elle a commencé depuis longtemps, confie le conseiller interlocuteur de Scooprdc.net. « Il était devenu rebelle et n’obéissait presqu’à personne de la hiérarchie. Les ministres et le SG de PTNTIC étaient légers à ses yeux ». L’interlocuteur de Scooprdc.net estime que le président intérimaire Odon Kasindi ne commettra pas les mêmes erreurs que son titulaire en voulant travailler à vase clos. « Il est vrai qu’il a le pouvoir lui conféré par la loi, mais nous sommes dans un collège. La gestion devra être collégiale, à mon avis« , pense ce conseiller qui regrette qu’un mystère soit longtemps fait autour de cet établissement de l’Etat appelé à jouer le rôle de la police des télécommunications.

Innocent Olenga

ScoopRDC sur les médias sociaux

Kinshasa
29°
brume sèche
humidité: 58%
vent: 1m/s O
MAX 26 • MIN 23
35°
Mer
33°
Jeu
33°
Ven
32°
Sam

Les plus populaires

non risus. elit. sed elit. Lorem Sed