Haut-Uélé : Afounde Sumbu rejette les véhicules de Lola Kisanga, le PG de la Cour de cassation vivement interpellé !

Jean Pierre Kisanga.jpg?scale.width=1140&scale.height=815&scale - Haut-Uélé : Afounde Sumbu rejette les véhicules de Lola Kisanga, le PG de la Cour de cassation vivement interpellé !

L’échange des correspondances entre le gouverneur sortant de la province du Haut-Uélé et le président de l’Assemblée provinciale et dont Scooprdc.net a pris connaissance, présage des soupçons, non seulement de corruption, mais également de détournement des deniers publics. En effet, par sa lettre du 28 mars en cours, le président de l’Assemblée provinciale décline totalement l’offre faite à son institution d’achat par la province de 20 véhicules en faveur des députés provinciaux. « Moi-même ainsi que la majorité de mes collègues honorables députés avec qui nous avions échangé à propos, émettons des doutes sérieux sur la légalité de la ligne budgétaire pouvant couvrir une telle dépense et surtout à ce moment délicat du processus électoral où les députés provinciaux sont traités des corrompus dans certaines provinces », écrit Afounde Afongenda Sumbu à Jean-Pierre Lola Kisanga.

Le nouveau président de la nouvelle assemblée provinciale du Haut-Uélé conseille par contre au « bienfaiteur » des députés provinciaux d’affecter cet argent à la réhabilitation des routes dont la population attend de lui. Dans une autre lettre datant toujours du 28 mars et dont l’objet est la mise en place d’une facilité de trésorerie pour financement de l’acquisition du charroi automobile pour l’Assemblée provinciale du Haut-Uélé, Afounde demande à Lola de suspendre sa démarche d’acquisition du charroi automobile pour l’Assemblée provinciale.

Les véhicules en question sont des Pick-up de marque Toyota Hilux double cabine déjà commandés auprès de la société Car Ex LLC basée à Dubaï aux Emirats Arabes Unis. Cette société, d’après Lola Kisanga, est partenaire de la société HOEGH Autoliners AS d’Oslo en Norvège. Ces véhicules sont déjà embarqués par voie maritime par la Société Global Shipping LLC Dubaï depuis le 02 mars dernier à destination de Dar-es-Salam en Tanzanie.

Mais ce qui tique tout observateur lucide et le pousse à croire à l’hypothèse de la corruption et de détournement des deniers publics, c’est le fait de constater que Jean-Pierre Lola Kisanga est candidat gouverneur à sa propre succession. Son geste ne cache-t-il pas un conditionnement des députés provinciaux, électeurs au scrutin dans lequel il est engagé ? Aussi, comment acheter des véhicules pour des grandes personnes et les embarquer même sans les consulter au préalable et venir 19 jours après l’embarquement les tenir informées, sa lettre de commande de 20 véhicules en faveur des députés provinciaux datant du 21 mars 2019 ? Ni le montant d’achat ni le prix de vente de ces véhicules ne figurent nulle part. Comment la passation de ce marché avec le concessionnaire des Emirats Arabes Unis s’est-elle faite ? Autant des questions, à l’avis de beaucoup d’observateurs, qui doivent pousser le procureur général près la Cour de cassation à se saisir de ce dossier, lui qui enquête déjà sur les dénonciations de la corruption qui a émaillé les élections sénatoriales aussi gagnées par le même Jean-Pierre Lola Kisanga.

Ginno Lungabu.

DON'T MISS OUT!
S'inscrire à la Newsletter

Recevez gratuitement nos récents articles automatiquement dans votre boîte Email.

Invalid email address
Nous détestons le Spam autant que vous, et votre adresse email ne sera jamais envoyée, vendue ou donnée aux marketeurs tiers.
mo optin brand - Haut-Uélé : Afounde Sumbu rejette les véhicules de Lola Kisanga, le PG de la Cour de cassation vivement interpellé !
dolor suscipit id adipiscing commodo pulvinar risus efficitur. elit. Phasellus sem, dolor.