Tapez pour rechercher

Société

Grogne sociale à Kananga : les habitants des abords de l’aéroport contre la spoliation de leurs parcelles par la RVA.

Ils ont été des centaines à être descendus dans la rue, jeudi 28 mars, à Kananga, chef-lieu du Kasaï central, les résidents des localités OASIS, RVA et KABANZA situées dans les abords  de l’aéroport national Lungandu de Kananga pour dénoncer les menaces de spoliation de leurs parcelles par le commandant de  la Régie des Voies Aériennes (RVA). La procession partie de leurs cités situées à environ 11Km du centre-ville de Kananga les a conduits notamment au Bâtiment administratif, passant par le quartier général de la Monusco et le siège de l’Assemblée provinciale où ils ont laissé les copies de leur mémorandum.

Les marcheurs parmi lesquels, les femmes et les enfants détenant banderoles et petits panneaux sur lesquels on pouvait lire « Non à la spoliation de nos parcelles par la RVA », ont voulu sur place faire aux autorités le récit des faits de ce qu’ils appellent film d’Apocalypse. « Depuis la fin de l’année 2018, en pleine période préélectorale, nous avons vu le commandant de la RVA Romain Tshinyama poser des actes indiquant clairement la spoliation pure et simple de nos parcelles », indiquent-ils. Et de préciser dans leur mémo : « Il nous a consignés en justice au parquet où l’affaire est en instruction, réclamant le terrain où nous habitons. Entre temps, il a mis à nos côtés des militaires qui passent en certains moments à nos domiciles quémander argent et nourriture en nous insécurisant. Il nous intimide par des paroles stressantes et injurieuses, et nous enjoint, contre sa compétence de déguerpir d’ici le 15 avril. Il a borné à notre insu nos parcelles dernièrement après avoir déterré les bornes bien connues limitant la concession de la RVA ».

Le vice-gouverneur et gouverneur intérimaire du Kasaï central, Manix Kabuanga qui les as reçus sur le perron du gouvernorat, les as appelés à la patience en attendant les résultats de la commission d’enquête à pied d’œuvre sur le site querellé.

Lire aussi :
Matadi : assassiné, José Mayimbi sera inhumé ce lundi 14 octobre

Il y a une semaine environ, le commandant de la RVA, Romain Tshinyama a lancé un ultimatum de trois semaines aux habitants de ces trois entités logeant dans les périmètres de l’aéroport de Kananga de vider le milieu d’ici le 15 avril 2019 promettant une vaste opération de démolition. Romain Tshinyama est le nouveau commandant de la Régie de Voies Aériennes (RVA/Kananga) qui a su faire parler de lui en un temps si court après avoir sorti ses griffes par ses premières mesures du début. A peine arrivé, il a autorisé la destruction de tous les champs dans les périmètres de l’aéroport, arguant prévenir les risques aviaires éventuels.

Lire aussi :
Justice populaire à Kananga : Un homme lynché et brûlé vif à Kamayi 

Van Frédéric Tshilanda


dolor tristique diam libero. quis, ipsum ipsum adipiscing commodo