Sankuru : le sénateur Raymond Omba fustige l’impunité en faveur des « intouchables »

COLONEL OMBA.jpg?scale.width=1140&scale.height=815&scale - Sankuru : le sénateur Raymond Omba fustige l’impunité en faveur des « intouchables »

Lorsque la bouche d’un notable et patriarche peu généralement habitué à parler à la presse, s’ouvre et se déchaîne, ce qu’il y a véritablement péril en la demeure. Certainement que les jeunes « talibans » de Lodja très irrévérencieux envers les aînés sur les réseaux sociaux, s’en prendront à lui et le vilipenderont à souhait. N’en déplaise à ces hypnotisés, que la bouche du sage sente mauvaise, elle a sorti des paroles qui sauvent des vies au Sankuru. De prime à bord, l’ancien colonel salue sa réélection pour la troisième fois au Sénat : « Je suis très heureux d’avoir repris ma place au Sénat et ce, au bénéfice de mon fief, le Sankuru », avant de fustiger l’impunité dont jouissent certains fils de sa province, auteurs des conflits entre communautés, lesquels ont occasionné à plusieurs fois mort d’hommes.

Au cours d’une interview accordée à la consœur La Tempête de Tropiques, ce parlementaire de 82 ans, ne va pas par le dos de la cuillère pour citer nommément le jeune député provincial et candidat malheureux aux sénatoriales, Justin Omokala, jeune frère au ministre des médias et communication sortant Lambert Mende. Pour le vieux sénateur, ce jeune homme comme d’autres sankurois se sont couvert des immunités parlementaires alors qu’ils ont du sang dans leurs mains et des morts dans leurs placards.

S’agissant particulièrement du député provincial Justin Omokala, l’ancien directeur de la sécurité du pays sous le régime Mobutu et ancien ministre du Travail, colle sur son dos les troubles du 12 février dernier ayant occasionné la mort d’un jeune de 19 ans et des dégâts matériels importants à Lusambo-ville à la suite de la contestation de la candidature de son grand-frère Lambert Mende. le sénateur Omba attribue également à Justin Omokala le meurtre du commerçant Gilbert Kondjo alias Jube, lâchement abattu en plein marché de Lodja du fait de son appartenance à la communauté Katako-Lubefu, appelée abusivement « Eswe » (NDLR : habitant de la savane).

Et sans mâcher les mots,  le président sortant de la Commission sénatoriale Défense, Sécurité et Surveillance des frontières au Sénat pendant 16 ans, ne s’explique pas l’intouchabilité et l’impunité dont bénéficie ce jeune frère de Lambert Mende, arrêté plusieurs fois, selon lui, et relâché aussi plusieurs fois sur intervention des parapluies de Kinshasa. « Jusqu’à quand ces inciviques continueront-ils à violer les droits humains et à terroriser la population qui n’attend le début d’un développement endogène du Sankuru enclavé, dont la paix et la convivialité entre frères restent monnaie rare? », s’interroge-t-il révolté.

Cette révolte fonde sa détermination d’investir toute sa force en vue d’aider le nouveau président de la république à combattre l’impunité et l’intouchabilité de certains individus au Sankuru.

Owandi.

DON'T MISS OUT!
S'inscrire à la Newsletter

Recevez gratuitement nos récents articles automatiquement dans votre boîte Email.

Invalid email address
Nous détestons le Spam autant que vous, et votre adresse email ne sera jamais envoyée, vendue ou donnée aux marketeurs tiers.
mo optin brand - Sankuru : le sénateur Raymond Omba fustige l’impunité en faveur des « intouchables »

ScoopRDC sur les médias sociaux

Kinshasa
22°
ciel dégagé
humidité: 88%
vent: 2m/s O
MAX 21 • MIN 19
30°
Mer
29°
Jeu
30°
Ven
30°
Sam

Les plus populaires

Lorem id, efficitur. leo. libero nec amet, felis tristique