Tapez pour rechercher

previous arrow
next arrow
Slider
Société

Kasaï : plusieurs morts et beaucoup de blessés graves dans un déraillement de train à Luembe

Un train marchandise de la Société Nationale de Chemin de Fer du Congo (SNCC) a déraillé, dimanche 17 mars,  dans une section près de la gare Luembe en territoire de Mweka au Kasaï. Diverses sources contactées par Scooprdc.net qui situent l’accident  au village Ndenge Mongo, à environ 6 kilomètres de la cité de Kakenge, parlent de beaucoup de décès et de plusieurs blessés graves parmi les passagers et affirment que les structures médicales des environs sont débordées. « C’est autour de 17heures que l’accident a eu lieu. Nous ne connaissons pas du tout  la cause, on l’a  juste vu faire tonneau. Il y a eu beaucoup de morts, environ une centaine, beaucoup de fracturés et d’autres blessés graves qui sont acheminés depuis ce soir-là dans des hôpitaux voisins notamment à Kakenge », a relaté un témoin sur place au téléphone de Scooprdc.net.

Déjà dans la matinée, les sources de l’hôpital général de référence de Kakenge faisaient état d’une dizaine de morts parmi une soixantaine de blessés graves emmenés en urgence; d’autres blessés ont été conduits notamment dans d’autres structures sanitaires des environs comme à Ndengamongo  et à Tshinongo, confirment d’autres sources dans la région. L’administrateur du territoire de Mweka  qui confirme l’accident a parlé lui de 28 morts dont les corps étaient visibles sur le lieu du drame. « C’est un bilan encore provisoire », indique Jacob Pembe Lombe en attendant l’issue des recherches de l’équipe de la région Nord SNCC descendue tôt ce matin. « D’autres corps pourraient être encore sous les  six wagons couchés au sol », estime l’administrateur du territoire, ajoutant qu’au moins 80 blessés graves ont été orientés dans les structures médicales de la localité.

Il s’agit d’un troisième déraillement dès le début de l’année et  bien d’observateurs indexent la vétusté du rail et le vieillissement des matériels, visiblement un autre chantier auquel doit penser la nouvelle administration du pays. Sur ce lieu s’est produit un autre déraillement plus mortel il y a plus de dix ans, en 2008, environ 300 morts et de graves dégâts avaient été déplorés.

Van Frédéric Tshilanda

  • 58
    Partages

luctus accumsan vulputate, sem, Donec justo Praesent leo.