Contentieux électoral de Lubefu à la Cour Constitutionnelle : fraude scandaleuse au greffe !

Les juges de la Cour constitutionnelle de la RDC - Contentieux électoral de Lubefu à la Cour Constitutionnelle : fraude scandaleuse au greffe !

Un communiqué lu dans la soirée de ce lundi 18 mars à la Radiotélévision Nationale Congolaise (RTNC), annonce une audience en appel pour mardi 19 mars dans l’affaire qui oppose Pierre Lokadi Opéra, candidat malheureux du PPRD à Raphaël Mwembo Nkumba, député national de l’AABC proclamé par la CENI dans la circonscription de Lubefu, au Sankuru. Seulement, cette audience, non seulement scandalise tout observateur qui a suivi minutieusement les déroulements des procès devant cette haute Cour siégeant en matière de contentieux électoraux, mais sent aussi la fraude.

En effet, en date du 22 février dernier, la Cour avait joint les seules deux requêtes en contestation d’Emery Okundji et de Lambert Djonga pour être plaidées en cause unique étant donné qu’il s’agissait d’un seul siège d’une seule circonscription. Cette affaire était passée en audience le même jour. Il n’y avait de requête de Pierre Lokadi, vice-gouverneur sortant et ancien secrétaire général de la santé, d’autant plus qu’une consigne a été donnée au Front Commun pour le Congo (FCC) que les membres des regroupements de cette plateforme ne peuvent pas se poursuivre en justice en matière électorale. Aussi, Scooprdc.net apprend-il que le secrétaire permanent du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD), Emmanuel Ramazani n’a jamais accordé un quelconque mandat d’ester Raphaël Mwemba du regroupement AABC en justice. Conclusion : la requête de Pierre Lokadi a été introduite frauduleusement avec fausse signature et a été antidatée. D’où l’interpellation du président de la Cour constitutionnelle à ouvrir bien l’oeil et être très regardant sur ce genre de pratiques qui ternissent l’image de la justice.

D’après les informations parvenues à Scooprdc.net, cette machination est l’œuvre de certains leaders sankurois du PPRD décidés de prendre la province en otage et qui chercheraient à casser l’élan d’Emery Okundji. Leur cabale avait commencé par changer son numéro de candidat à la CENI. Ce qui avait perturbé le choix de ses électeurs. Mais malgré cette supercherie, Emery Okundji qui a eu beaucoup de voix, selon les PV en sa possession, a été cassé. Sa requête en appel à la Cour Constitutionnelle serait sur la bonne voie. Est-ce, ce qui n’enchante pas ses pourfendeurs ? Possible.

Owandi.

ScoopRDC sur les médias sociaux

Kinshasa
31°
brume sèche
humidité: 48%
vent: 2m/s SSO
MAX 33 • MIN 31
35°
Mer
33°
Jeu
33°
Ven
32°
Sam

Les plus populaires

quis, Aliquam elit. porta. ut commodo