ActualitéDrame à Kananga : une femme enceinte tuée par son mari à Katambayi

14 mars 2019
scooprdc-banniere-1
Sonas Baniere 1
https://scooprdc.net/wp-content/uploads/2018/10/prison-centrale-de-kananga-800x600.jpg

Madame Ngalula Mukundi, c’est le nom de la victime tuée dans la localité Katambayi, à près de 15 km de la ville de Kananga, quartier Lubi’a Mpata dans la commune de Nganza. Les sources officielles affirment que la jeune dame, 35 ans révolus, est morte des coups lui administrés par son mari qui a pris le large.

“C’est triste et horrible. La nuit de mardi à mercredi, nos services nous ont alertés sur cette situation, une femme enceinte et mère de 7 enfants a succombé après être torturée par son mari en milieu de la nuit pour des motifs jusqu’ici non définis. Sur instruction du procureur, nous avons autorisé que le corps soit enterré”, a dit à Scooprdc.net la bourgmestre de Nganza, Mamie Kakubi Tshikele, précisant que les services de sécurité ont été chargés de traquer le bourreau en cavale. Déjà dans la soirée, les sources concordantes ont affirmé que la police avait mis la main sur un des proches du meurtrier.

Lire également :   Législatives 2018 : José Mpanda et Congo Espoir en ordre de bataille !

Les structures provinciales de défense  des droits de la femme ont vivement exprimé leur indignation. Pour Nathalie Kambala, secrétaire exécutive de l’ONG Femme main dans la main pour le développement du Kasaï central (FMMDK), le pouvoir public provincial doit tout mettre en œuvre pour mettre la main sur le fugitif et lui faire subir la rigueur de la loi. Elle plaide également que l’on prévoie une prise en charge en faveur de 7 enfants orphelins qui présentent dit-elle, “des signes de la malnutrition”.

Van Frédéric Tshilanda

Inscrivez-vous à la Newsletter

Aenean justo ut nec Praesent porta. efficitur. Praesent Donec commodo