Tapez pour rechercher

Actualité

Elections sénatoriales : le professeur Mabi Mulumba jette l’éponge à cause de l’attitude corruptible de députés provinciaux

Candidat numéro 25 sur la liste définitive des candidats sénateurs de la province du Kasaï central, le professeur Evariste Mabi Mulumba vient de renoncer, ce mercredi 13 mars, à sa candidature à ces élections pourtant prévues ce 15 mars. Dans une lettre écrite au président de la CENI, le sénateur sortant dénonce le scandaleux monnayage des voix des députés provinciaux allant jusqu’à 30.000USD par électeur.

« Il n’est pas acceptable qu’une chambre parlementaire prestigieuse comme le Sénat soit discréditée par un mode électoral perméable à la corruption de façon aussi notoire », écrit le célèbre professeur d’Economie et ancien premier ministre sous le régime Mobutu, qui invite  la Centrale électorale par cette dénonciation, à redoubler la vigilance pour prendre des mesures idoines en vue de crédibiliser la suite du processus électoral.

Lire aussi :
Dossier passeport congolais : la traçabilité de 195usd s’impose

Le retrait de la candidature de Mabi Mulumba allonge la liste des candidats ayant renoncé à leurs candidatures aux sénatoriales pour raison de monnayage des voix par les députés provinciaux. C’est notamment Adam Bombole, Vidiye Tshimanga, Luzolo Bambi.

Récemment, le procureur général près la Cour de Cassation a demandé au président de la CENI de reporter les élections des sénateurs et des gouverneurs de provinces pour lui permettre d’enquêter sur les accusations de corruption qui pèsent sur les députés provinciaux. Mais la CENI lui a rejeté sa demande et a maintenu son calendrier au 15 mars pour les sénatoriales et au 27 mars pour les élections des gouverneurs et vice-gouverneurs.

Lire aussi :
Crise au Sankuru : les vérités qui émanent de Lusambo-ville…

Ginno Lungabu


nunc venenatis libero leo. mi, porta. venenatis, risus. pulvinar