PolitiqueAssemblée provinciale du Kasaï central : Patrice-Aimé Sessanga promet une nouvelle image de l’institution

12 mars 2019
scooprdc-banniere-1
Sonas Baniere 1
https://scooprdc.net/wp-content/uploads/2019/03/sesenga-pere.jpg

Le bureau définitif de l’Assemblée provinciale du Kasaï central est mis en place. L’équipe de cinq constituée à la suite des élections lundi 11 mars 2019 au cours d’une plénière au Capitole, siège de l’organe délibérant de la province sera désormais dirigée par Patrice-Aimé Sessanga Mushila Mpampa Dia Kasiw, devenu président de l’institution. Ancien commissaire du peuple (1977, législature ayant produit les 13 parlementaires), membre du Comité central du MPR, député du Haut Conseil de la République Parlement de Transition en 2003, puis récemment sénateur de l’ancien Kasaï occidental élu en 2006, le président du parti politique PDS, élu du territoire de Luiza sous la bannière de l’Alternance pour la République (AR),  Patrice-Aimé Sessanga a promis de donner une nouvelle image à la première institution politique de la province.

“J’ai choisi de descendre à la base, en province pour encadrer tous les jeunes gens à accomplir leur mission avec dignité, honorabilité et responsabilité. Nous ne serons pas une caisse de résonance”, dit-il en substance, promettant une lutte contre les antivaleurs, notamment la corruption dans l’exercice parlementaire. “La priorité c’est  de donner une nouvelle image de notre assemblée provinciale. Comme vous le savez, la corruption qui tue plus que le Sida doit être combattue au niveau de toutes les institutions et plus particulièrement au niveau de l’Assemblée. Le rôle du parlement c’est entre autre contrôler l’action du gouvernement et des services publics, mais ce travail-là soit être fait avec plus de dignité. Nous n’admettons jamais que les motions qu’on adresse au gouverneur et éventuellement aux membres du gouvernement soient entourées de l’esprit mercantiliste…Nous ne serons plus un des trois angles isocèles d’autodestruction de la province “, a-t-il renchéri.

Lire également :   Humiliation des magistrats par Alexis Thambwe Mwamba et les turbulences à l’Assemblée nationale : Augustin Kikukama interpelle le président Joseph Kabila

Patrice-Aimé Sessanga s’est montré ouvertement critique vis-à-vis du travail de la première Assemblée provinciale de 2006 avant même son élection indiquant qu’elle n’a pas été à la hauteur de sa tâche en terme des productions parlementaires, insuffisantes, selon lui et qu’elle avait versé plus dans la corruption.

Le nouveau président de l’Assemblée provinciale du Kasaï central compose le bureau définitif de cette institution avec Mathieu Ntolo Mutatayi à la vice-présidence, Joseph Kalamba Mwanza comme rapporteur, Jacques Ngalamulume Tshimanga comme rapporteur adjoint et le poste de questeur revient à Simon Ntumba Luabala. Le bureau définitif ainsi constitué, l’Assemblée provinciale du Kasaï central où siègent 33 députés, élira bientôt les sénateurs et dotera la province du nouveau chef de l’exécutif.

Van Frédéric Tshilanda

Inscrivez-vous à la Newsletter

in commodo Donec ultricies id, justo porta. mattis