ActualitéJournée Internationale de la femme : Denise Nyekeru Tshisekedi appelle les femmes à l’amour, à la prise de conscience, à la responsabilité et au travail

9 mars 2019
scooprdc-banniere-1
Sonas Baniere 1
https://scooprdc.net/wp-content/uploads/2019/03/denise-fatshi.jpg

Dans son allocution à l’occasion de la  cérémonie de célébration de la journée internationale de la femme, à l’Institut des Beaux-arts, à Kinshasa-Gombe,  la première dame de la République Démocratique du Congo a interpellé toutes les femmes à prendre confiance, en les invitant à la solidarité avec les femmes victimes des violences sous toutes leurs formes. « …Il ne s’agit pas d’un privilège de nous réjouir, nous qui sommes ici,  mais plutôt d’une responsabilité envers ces nombreuses femmes, qui en ces instants mêmes, traversent des moments pénibles », a-t-elle souligné, avant de poursuivre : « un véritable éveil devrait nous animer nous, à qui il a été fait grâce de vivre dans une certaine quiétude ».

Tout en saluant les nombreuses lois qui prônent les droits de la femme, l’épouse du chef de l’Etat congolais a souligné que : « les droits reconnus à la femme tant au niveau national qu’international ne seront valables que si la femme elle-même en prend réellement conscience ». Et d’ajouter : « je parle ici de la femme, symbole de l’amour. Aucune émancipation, aucun développement, aucune intelligence, aucune innovation ne saurait se réaliser, sans que préalablement ne soient posés les jalons de l’amour comme un socle ».

yH5BAEAAAAALAAAAAABAAEAAAIBRAA7 - Journée Internationale de la femme : Denise Nyekeru Tshisekedi appelle les femmes à l’amour, à la prise de conscience, à la responsabilité et au travail

« Les reproches faits quelques fois à la femme congolaise sont sa passivité, son sens d’éthique et de conviction peu rigoureux. Toutefois, cette perception biaisée ou incorrecte de la réalité peut être totalement corrigée que par les valeurs que nous portons toutes et qui peinent à être connue à tous. C’est-à-dire le travail, l’éthique, la patience  ainsi que la persévérance », a renchéri la première dame dans son premier speech en public pour inviter les femmes à prêcher par l’exemple.

Lire également :   Canaille Politique : l'Union Européenne chauffe encore Shadary sous les pieds pendant un an !

Comme son mari, Nyakeru a fait une promesse à toutes les femmes de la république,  de pouvoir les accompagner dans tout ce qu’elles entreprendront pour lutter contre toutes les formes des violences faites à la femme en général et les violences sexuelles en particulier, ce qui favorisera, d’après elle, le développement du pays.

                                                                                  Daniel-Curie MAMBA

Inscrivez-vous à la Newsletter

dolor Donec mattis eleifend ut ante. suscipit