PolitiqueCourse au gouvernorat de Kinshasa : pourquoi Magloire Kabemba fait-il peur ?

7 mars 20198 min




https://i0.wp.com/scooprdc.net/wp-content/uploads/2019/03/magloire-kabemba.jpg?fit=600%2C600&ssl=1

Sept candidats sont engagés dans la course pour conquérir le fauteuil de l’Hôtel de ville de Kinshasa occupé depuis douze ans par André Kimbuta. Parmi ces candidats figure son ex-ministre de l’agriculture, ancien de la DGI mais aussi ancien DG de la DGRK, Magloire Kabemba, élu récemment député provincial. Seulement, ses détracteurs qui se recrutent parmi ses adversaires à ce poste, cherchent à tout prix de le descendre, espérant obtenir son invalidation. Quand les uns évoquent le dossier « Jumeaux Fwelo », d’autres parlent de sa prétendue révocation par ordonnance présidentielle de la Direction Générale des Impôts (DGI) pour raison de malversation. Ces derniers soutiennent que par cette décision présidentielle, Magloire Kambemba aussi condamné par la justice, ne devra jamais dans sa vie occuper une quelconque charge d’Etat.

Cependant, deux documents brandis par les proches de l’incriminé à Scooprdc.net dans ces deux affaires qui font le choux gras des anti-Kabemba, le blanchissent comme une neige. Il s’agit de la note du procureur général près la Cour d’appel de Kinshasa-Gombe, Kikoka Toni, du 07 décembre 2006 dans l’affaire Jumeaux et de la lettre de la ministre de la Fonction publique enjoignant sa reprise de services pour dossier classé sans suite par la justice dans l’autre affaire de la DGI. D’ailleurs pour ce dernière affaire,  étant attaché de 2ième classe, seul le ministre de la Fonction publique était fondé le sanctionner disciplinairement et la matière ne relevait pas de la compétence du président de la république qui avait été certainement induit en erreur. Erreur d’ailleurs reconnue parce qu’à la suite de ses recours et preuve de son innocence, Magloire Kabemba s’est vu laisser exercer les fonctions de DG de la DGRK puis de ministre provincial jusqu’à son élection comme député provincial. Mais pourquoi fait-il peur alors à ses adversaires-détracteurs ?

Visiblement, c’est son cursus qui suscite cette peur bleue. D’abord dans son volet scolaire et académique. En effet, véritable kinois, l’enfant Kabemba inscrit au Collègue Boboto y fait brillamment ses humanités littéraires avant de monter à la « Colline Inspirée » où il décroche avec grande distinction sa licence en Droit économique et social en 1990. Assoiffé des connaissances, il intègre l’Université Paris IX dauphine pour entamer, dès 2000, des études supérieures spécialisées en administration fiscale et plus tard l’Université Paris I panthéon Sorbonne pour son doctorat en Droit fiscal.

Ensuite, son parcours professionnel fait vaciller ses adversaires. D’ailleurs c’est fort de son expertise dans le domaine fiscal que  Magloire Kabemba jouera un rôle fondamental dans la création de la Direction Générale des Recettes de Kinshasa (DGRK) qu’il dirigera entre 2008 et 2009. Outre la DGRK, Magloire Kabemba a assumé les fonctions de directeur de cabinet adjoint du gouverneur Kimbuta, puis de secrétaire exécutif du gouvernement provincial, enfin de ministre provincial de l’Agriculture et développement rural depuis 2015 à ce jour.

Présenté comme disciple d’André Kimbuta dont la gestion de la ville est sévèrement critiquée, ses détracteurs estiment qu’il est candidat de la continuité. En d’autres termes sa gestion sera comme celle de son maître. Mais là, Kabemba ne manque pas d’arguments : «Kinshasa, c’est ma vie. Ma vie, c’est Kinshasa. J’y suis né, j’y ai grandi et j’y travaille. J’aime cette ville et je veux la faire rayonner. Je connais les problèmes de Kinshasa, dans les moindres détails», explique-t-il dans le document qui démontre les motivations l’ayant poussé à postuler pour être le 37ième locataire de l’Hôtel de ville de Kinshasa. Autrement, il voudra dire que l’élève peut faire mieux que son maître. « Ma détermination est d’améliorer la gouvernance pour une mobilisation maximale des ressources en faveur du développement intégré et intégral de la ville de Kinshasa. réinventer cette ville qui m’a vu naître un certain 10 avril 1967», déclare-t-il.

Pour cela, il a déjà peaufiné 24 projets en raison d’un projet pour chacune de 24 communes que compte la ville de Kinshasa. Si les députés provinciaux lui font confiance, avec ses 24 projets, soutient-il, il y a lieu de transformer de fond en comble la ville de Kinshasa. « Vous serez surpris par mes initiatives. Les 24 projets que je vous propose sont des chantiers mûrement pensés. Je sais exactement que faire et comment le faire pour trouver les moyens  de transformer ces projets en réalisations concrètes », promet-il.

Ginno Lungabu.

Inscrivez-vous à la Newsletter

Vous avez aimé ? Partagez !
  • 54
    Partages



https://i1.wp.com/scooprdc.net/wp-content/uploads/2018/03/imageedit_3_8389743052.png?resize=119%2C135&ssl=1
Créé le 22 Juillet 2017, Scooprdc est un site exclusivement congolais d’informations, d’analyses et d’opinions. Scooprdc a la spécialité d’aller au-delà de l’information.

Contact

Tel : 09982219840891578023 – 0812005586

Email : edit@scooprdc.net

Fondateur

KaMi

Directeur Général

Innocent Olenga

Rédacteur en Chef

Danny Mangbau

Rédaction

Innocent Olenga

Agnelo Agnade

Georges Ilunga

Owandi

Ginno Lungabu

Ben Levi

Nzakomba

Van Fréderic Tshilanda

Daniel Curie Mamba

Jymam

tempus suscipit massa id ut Praesent eget lectus