PolitiqueFCC : après Kingakati, une autre messe des députés nationaux à Showbuzz !

4 mars 2019
scooprdc-banniere-1
Sonas Baniere 1
https://scooprdc.net/wp-content/uploads/2019/03/deputes-fcc.jpg

Visiblement le Front Commun pour le Congo (FCC) tient toujours à exhiber son poids à l’Assemblée nationale. C’est ce qui explique différentes réunions qui ne cachent que cette démonstration de « biceps parlementaires ». Tenez, ce dimanche 03 mars, le coordonnateur de cette plateforme politique alignée derrière le président de la république honoraire, a réuni dans la salle de Showbuzz, plus de 300 députés nationaux. Est-ce un message clair et net au président Félix Tshisekedi qui veut nommer un informateur en vue d’identifier la majorité parlementaire, que sa démarche ne servait à rien ?

Il y a toute possibilité de le croire du fait que cette rencontre de Showbuzz intervient le lendemain de celle tenue au siège du PPRD où il y a eu présentation individuelle des députés nationaux de ce parti par son secrétaire permanent, Emmanuel Ramazani Shadary. Bien avant, c’était deux rencontres à Kingakati avec Joseph Kabila, leur autorité morale. D’après le FCC, il faut de lunettes au nouveau président de la république pour voir qu’il existe déjà cette majorité bien dessinée.

Lire également :   Rétrocession aux provinces : les gouverneurs à Kinshasa pour mendier la générosité de Mova

Avec la prochaine plénière à l’Assemblée nationale consacrée sur l’analyse et l’adoption article par article du projet de règlement intérieur de la chambre basse du parlement, l’on risque d’assister à travers le vote de ce texte, à la première démonstration de force du FCC par le rejet de certaines dispositions défavorables à ses intérêts contenues dans nouveau règlement.

Il sied de rappeler que le projet de règlement intérieur de l’Assemblée nationale pour la troisième législature a innové en ce qui concerne par exemple la motion incidentielle. Celle-ci, contrairement à la législature passée, ne peut bloquer une motion de défiance ou de censure déjà déclenchée. De même, le retrait d’une signature déjà apposée sur la motion n’est plus autorisé. Ces deux dispositions ont été une pierre d’achoppement au cours de la législature passée. Les députés FCC ont-ils reçu un mot d’ordre vis-à-vis de ce nouveau règlement ? Possible !

Il est à noter qu’autour de Néhémie Mwilanya, coordonnateur national du FCC, il y avait à Showbuzz, toutes les grosses pointures chefs de regroupements et composantes dont Aubin Minaku, Emmanuel Ramazani Shadary, Modeste Bahati, Jean-Lucien Busa et bien d’autres.

Lire également :   Emergence politique : José Mpanda vole de ses propres ailes avec « Congo Espoir »

Ginno Lungabu.

Inscrivez-vous à la Newsletter

elementum massa Curabitur velit, dolor. ut ut