Tapez pour rechercher

Zympala Banniere
previous arrow
next arrow
Slider
Politique

Kingakati : les 7 engagements du FCC devant Kabila

Les dirigeants et représentants de tous les regroupements politiques du Front Commun pour le Congo (FCC) se sont retrouvés, ce mercredi 20 février, autour du président de la république honoraire Joseph Kabila dans sa ferme de Kingakati (Est de la ville de Kinshasa). Forts de leur majorité parlementaire consolidée, ils lui ont tous renouvelé leur fidélité et loyauté avant de prendre 6 autres engagements. C’est notamment demeurer unis et solidaires sous le leadership de l’autorité morale ; déclarer comme membres de la Majorité parlementaire FCC au sein tant de l’Assemblée nationale que des Assemblées provinciales, les députés nationaux et provinciaux élus sous la bannière des partis et regroupements politiques membres du Front ;  instituer des mécanismes de coordination et d’unité d’action entre les groupes parlementaires du FCC dans toutes les Assemblées où le nombre de leurs élus et les exigences d’efficacité politique qui leur imposent d’en avoir plusieurs ; de muer le FCC de coalition électorale, en plateforme politique de gouvernement ; de doter le FCC des organes requis pour un fonctionnement efficace, compatibles avec sa nouvelle vocation de coalition de gouvernement ; et enfin de s’abstenir de toute initiative susceptible de nuire à l’unité d’action des membres du Front, singulièrement de ses élus à tous les niveaux, et à respecter, en toutes circonstances les décisions des organes du Front.

Pour Néhémie Mwilanya, coordonnateur du Comité stratégique du FCC, c’est une cérémonie qui a une grande symbolique et qui est à inscrire dans le cadre de la croissance de la famille du président honoraire. « Nous avions des objectifs à court, moyen et long termes. A court terme, c’était d’affronter les élections du 30 décembre dernier. Il est vrai que le FCC n’a pas gagné l’élection présidentielle, mais il est tout autant vrai que le FCC a gagné une large majorité parlementaire. Et là, nous sommes dans la formalisation de cette majorité parlementaire. J’estime que l’un de nos objectifs à court terme a été atteint, c’est-à-dire gagner une large majorité parlementaire », a déclaré l’ancien directeur de cabinet de Joseph Kabila.

Pour sa part, Aubin Minaku estime que le pouvoir parlementaire que détient le FCC est un pouvoir important. « Nous avons près de 340 députés nationaux, nous ne pouvons en aucun moment être inquiets. Voilà pourquoi nous nous organisons en toute sérénité sous le leadership de notre autorité morale », fait savoir l’ex-président de l’Assemblée nationale et secrétaire général de la Majorité présidentielle (MP).

Innocent Olenga


id, Lorem porta. sem, adipiscing venenatis