ActualitéRDC : vers l’assouplissement de la double nationalité des congolais ?

18 février 2019
scooprdc-banniere-1
Sonas Baniere 1
https://scooprdc.net/wp-content/uploads/2017/09/passeport.jpg

Dans sa décision n° 06/DGM/DG/064/019 du 16 février dernier, le nouveau Directeur Général de la Direction Générale des Migrations (DGM), autorise tout étranger d’origine congolaise d’obtenir un visa d’entrée au Congo moyennant présentation d’un passeport en cours de validité au poste frontalier ou à la frontière. Cette affirmation vient de l’article 1 de cette décision de la DGM, tandis que l’article 2 de cette même décision donne les preuves de la nationalité congolaise qui peut se prouver selon elle par un patronyme faisant partie du patrimoine culturel congolais ; la présentation d’un acte de naissance ; la présentation d’un ancien passeport ou d’une ancienne carte d’identité congolaise et tout autre document faisant foi.

A comprendre cette décision entre les lignes, les initiés pensent que c’est une façon tacite de reconnaître la double nationalité. Sinon comment peut-il en être autrement lorsque quelqu’un détient un passeport allemand par exemple avec un nom incontestablement kasaïen ? Tenez, la constitution de la RDC jusqu’à ce jour fait de la nationalité congolaise unique et exclusive. Mais un moratoire non levé existe à l’Assemblée Nationale depuis la législature de 2006 sous Vital Kamerhe, actuellement directeur de cabinet du nouveau président de la République Félix Tshisekedi. La décision de la DGM tente-t-elle d’anéantir la loi fondamentale quand on sait que certains candidats invalidés par la CENI et la Cour Constitutionnelle lors des dépôts des candidatures aux élections récentes l’ont été par rapport aux dispositions de la cette constitution ?

Lire également :   Procès Mende - Mukumadi devant le Conseil d'Etat : le réquisitoire du MP attendu ce vendredi 15 mars

S’il faut analyser la décision de la DGM, les observateurs se posent la question de savoir quel sera le passeport que ces fameux congolais d’origine présenteront à la frontière ? Car ils auront entre leurs mains le passeport de leurs pays d’acquisition. Or, selon l’esprit de l’article 2 de cette décision, il suffit d’avoir l’un des éléments précités pour être congolais. Avec ce que l’on connaît de l’État civil Congolais, Roland Kashwantale Chihoza, le nouveau D.G de la DGM se semble avoir accordé un pouvoir extra-constitutionnel. C’est une boîte à pandores ouverte.

Nzakomba

Inscrivez-vous à la Newsletter

justo nec mi, commodo Aenean sed lectus ut quis, Nullam ut