ActualitéHaut-Uélé : le candidat gouverneur Christophe Baseane Nangaa à genoux chez Dieu !

18 février 2019
scooprdc-banniere-1
Sonas Baniere 1
https://scooprdc.net/wp-content/uploads/2019/02/christophe-nangaa.jpg

En bon  catholique pratiquant, le candidat gouverneur présenté par ses proches comme l’homme qui incarne l’émergence de la province, a prié, ce dimanche 17 février,  à la méga-paroisse Saint Rosaire. Une messe dite par Monseigneur Julien Andavo, évêque d’Isiro Niangara.

Au cours de cette cérémonie eucharistique, le prélat catholique n’a pas manqué dans son homélie de fustiger le manque de vision claire qui caractérise les autorités provinciales actuelles. Une panoplie des promesses qui, malheureusement restent  lettres mortes au point que  la province se meurt à petit peu feu.

Juste après la messe, Christophe Baseane Nangaa a été reçu par l’homme de Dieu pendant plus d’une heure. Occasion propice pour  celui qu’on appelle « l’homme du changement » de présenter au prélat catholique sa vision de la gestion de la province. Une vision basée essentiellement sur le désenclavement de celle-ci, l’urbanisation,  l’agriculture, l’entrepreneuriat, l’encadrement de la jeunesse, etc. Cette vision coïncide justement  avec les attentes  du Monseigneur  Julien Andavo qui y a ajouté des observations constructives.

Lire également :   Manifestation des étudiants de l’INBTP : l’intervention de la Police nationale congolaise a été moins professionnelle !

A l’écoute de la base…

Après la messe et son échange avec le prélat, Christophe Baseane Nangaa a fait face à plus de 100 associations œuvrant la ville d’Isiro venues en sa résidence s’enquérir  de ses idées novatrices.  Associations des Jeunes, des mamans maraîchères, des sportifs, des taximen, des étudiants, des médecins, des infirmiers, des agriculteurs ; bref toutes les couches éprises du changement ont écouté le « Moïse du Haut-Uélé ».

Ces associations promettent de tout mettre en œuvre pour  l’alternance à la tête de la province en vue de débarrasser des antivaleurs et booster son développement socio-économique.

Par contre, l’action du candidat Baseane Nangaa n’est sans sape. Ses détracteurs  se sont livrés dans une rhétorique diffamatoire contre son grand-frère Corneille NANGAA.  Des pamphlets, des conspirations, des atteintes à sa vie tant publique que privée sont dirigés vers lui. Son péché c’est d’être le grand-frère du l’éventuel successeur de Lola Kisanga.  De la bonne guerre politique !

Lire également :   Assemblée nationale : le rapporteur, victime de diabolisation !

Ginno Lungabu

Inscrivez-vous à la Newsletter

ut massa amet, dolor. ultricies accumsan ipsum luctus