PolitiqueIntox : Fatshi n’a pas appelé à la levée des sanctions européennes contre les dignitaires kabilistes

16 février 2019
scooprdc-banniere-1
Sonas Baniere 1
https://scooprdc.net/wp-content/uploads/2019/02/fatshi-2.jpg

Des réactions négatives fusent dans les réseaux sociaux à cause des propos faussement attribués au président Félix Tshisekedi dans son allocution à l’occasion de l’échange des vœux, ce vendredi 15 février à la Cité de l’UA, avec les ambassadeurs accrédités en RDC. Un tweet maladroit d’une consœur étrangère a, non seulement induit beaucoup de médias en ligne en erreur, mais a surtout apporté de l’eau au moulin des détracteurs du nouveau président qui estiment qu’il est sous les ordres de son prédécesseur.

Selon ce tweet maladroit, il y avait dans le discours  du président un paragraphe qu’il n’a pas lu qui faisait appel à l’Union Européenne pour la levée des sanctions contre les dignitaires du régime Kabila. Et les critiques vont dans tous les sens, mettant ainsi en cause l’autorité du président Fatshi. Mais Scooprdc.net qui a suivi réligieusement la lecture de son discours et qui en détient une copie, n’a entendu rien du genre. Ce sera un silence de sa part s’il n’apporte de la lumière en vue d’arrêter ce qui paraît sans doute comme de l’intox.

Lire également :   NOGEC : la démission d’Ivan Ilunga n’avait rien de convenance personnelle !

Ce que le président Fatshi a dit et qui est dans son discours écrit, c’est ceci : « quant à nos relations avec l’Union Européenne, je voudrais le voir amplement redynamisées dans le respect des principes sacro-saints qui fondent l’Organisation des Nations Unies. L’Europe et l’Afrique sont des continents frères, et cette fraternité doit demeurer. Aussi importants que sont les pourparlers post-Cotonou pour le renforcement du partenariat entre les ACP et l’Union européenne, il est de même primordial d’une saine coopération puisse caractériser les rapports entre la RDC et l’Europe, terre fréquentée voire habitée par des milliers de familles congolaises.

Faisant suite à la lettre conjointe que m’ont adressée le président du Conseil européen et le président de la Commission de l’Union Européenne ainsi que l’entretien que j’ai eu avec la Haute Représentante de l’Union Européenne aux relations extérieures, en marge du Sommet de l’Union Africaine dernièrement, je souhaite que la République Démocratique du Congo et l’Union Européenne procèdent à l’échange de leurs ambassadeurs respectifs dans les plus brefs délais afin d’avoir le même niveau de représentation.

Pour ce qui est de la maison Schengen, j’ai instruit la partie congolaise à finaliser rapidement les discussions entamées avec la partie européenne pour la restructuration et la réactivation de ce dispositif consulaire en harmonisant les recommandations de la Commission technique ad hoc avec les propositions émises par les Ambassades européennes basées à Kinshasa ».

Nulle part dans ce discours il n’a évoqué cette question des sanctions.

Lire également :   Parlement-RDC : la session de grands enjeux ce 15 mars

Owandi.

Inscrivez-vous à la Newsletter

commodo massa Praesent tristique consequat. et,