patrick umba 1 - Suspension de grève à la SCPT : les engagements vont être tenus, rassure Patrick Umba

Sur base d’un protocole d’accord signé, mercredi 06 février, entre l’employeur et la partie syndicale, les travailleurs de la Société Congolaise de Postes et Télécommunication (SCPT), ex-OCPT, ont décidé de suspendre leur mouvement de grève et reprendre immédiatement le travail. Bien qu’accusant trois mois d’arriérés des salaires, ils se sont convenus avec l’employeur pour qu’un mois soit payé à partir de ce lundi 11 février.

Suite à un compromis avec l’employeur  qui accepté de bonne foi de débuter la paie des arriérés dès lundi 11 février, nous avons décidé conformément à la loi et notre règlement, de suspendre la grève, pour permettre à l’entreprise de produire, car la SCPT est une entreprise de production“. Ces propos sont ceux du président de l’Intersyndicale national de la SCPT, Jean Kasonga Moke, tenus ce jeudi 7 février dans la matinée devant l’hôtel de poste, à l’occasion du compte rendu aux salariés de cette société commerciale de postes et télécommunications (SCPT) en grève depuis deux semaines.

« Si la délégation syndicale de cette entreprise a décidé de suspendre ce mouvement de grève, c’est pour répondre favorablement à la bonne foi manifestée par l’employeur de pouvoir commencer à libérer la paie dès la semaine prochaine. Et comme l’entreprise est commerciale, elle doit pouvoir produire pour donner à l’employeur les moyens de sa politique », précise l’Intersyndicale.

« Connaissant les réalités de l’entreprise et la situation financière qu’elle traverse, c’est sur base de tout ce qui a été mis sur la table que finalement toutes les parties ont décidé de se mettre au travail. Les engagements vont être tenus  », a déclaré pour sa part en exclusivité Patrick Umba, directeur général de la SCPT à Scooprdc.net. Et d’ajouter : « chacun a mis de l’eau dans son vin et c’est la SCPT qui a gagné ».

La RDC échappe  à la sanction du Consortium WACS…

Une bonne nouvelle non seulement pour les employés de la SCPT, mais également pour tous les Congolais, ce que la RDC vient de sortir de la liste rouge du Consortium WACS qui était prêt à l’exclure parmi ses membres à cause du retard des paiements et de la lourde dette.  « Pendant que nous réglons les problèmes sociaux de l’entreprise, nous réglons également les engagements vis-à-vis de l’extérieur. Nous venons d’éponger la dette de près d’un million USD du Consortium WACS qui nous donne la capacité Internet (NDLR : à partir de la station d’atterrage de Moanda, au Kongo central) », confie tout joyeux Patrick Umba à Scooprdc.net.

D’après lui, contrairement à d’autres pays d’Afrique comme le Cameroun ou le Congo-Brazzaville qui sont sur la liste rouge du Consortium WACS, la RDC y est sortie et la SCPT peut servir ses clients sans aucun problème car étant totalement en ordre vis-à-vis de ce fournisseur en capacité Internet.

Innocent Olenga

Vous avez aimé ? Partagez !
  • 22
    Partages