EconomieGrève de la SCTP : la vérité de Constant Mutamba rattrape !

1 février 20195 min
https://i1.wp.com/scooprdc.net/wp-content/uploads/2019/04/scooprdc-banniere-1.png?fit=1200%2C300&ssl=1
https://i2.wp.com/scooprdc.net/wp-content/uploads/2019/02/onatra.jpg?fit=800%2C516&ssl=1

Les agents de la Société Commerciale de Transports et Ports (SCTP), ex-Onatra, sont en grève. Comme leurs collègues de Transco qui ont eu gain de cause auprès de nouvelles autorités du pays, ils réclament aussi le départ de leur directeur général Daniel Mukoko Samba. Ils accumulent des salaires impayés de plusieurs mois et accusent ce dernier de mauvaise gestion.

Pourtant, depuis le 05 octobre dernier, Me Constant Mutamba, l’un des administrateurs au Conseil d’Administration de la SCTP alertait dans sa lettre adressée à la présidente de ce Conseil d’administration sur ce malaise social au sien de l’entreprise que d’aucuns qualifient à tort de « canard boiteux ». « Nous continuons à soutenir la thèse selon laquelle le problème de la SCTP n’est pas d’ordre financier mais plutôt de mauvaise gestion de ressources disponibles, de leur affectation, ainsi que de la définition des priorités sociales, gage du redressement de l’entreprise », lit-on dans cette correspondance préventive du plus jeune des membres du CA de la SCTP.

Pendant que le directeur général Daniel Mukoko soutient que « le non paiement des agents est lié aux difficultés d’ordre économique et ne peut en aucune manière constituer un motif pour déclarer un conflit collectif de travail, car les difficultés auxquelles la SCTP SA fait face, sont connues de tous et sont d’une part liées à la baisse du trafic fluvial et ferroviaire et d’autre part aux charges sociales », Constant Mutamba considère que la publicité des difficultés économiques par le DG Daniel Mukoko sonne comme un aveu d’échec de sa politique de redressement de l’entreprise présentée dans un plan d’urgence de sortie de crise, validé par le CA en août 2017. « Par conséquent, la responsabilité de gestion axée sur les résultats nous exige de tirer toutes les conséquences de cet aveu d’échec venant de celui qui a reçu le mandat de l’Etat propriétaire pour rassurer ce dernier et les partenaires sociaux sur la marche économique et sociale de l’entreprise », interpellait Constant Mutamba ses collègues du CA.

Lire également :   Cession frauduleuse de Kibali Gold RDC : enfin, Kabwelulu intervient !

Avec ce qui se passe présentement à la SCPT, le temps semble donner raison à ce jeune avocat surnommé en politique « crocodile congolais » dont les travailleurs de la SCTP commencent             d’ailleurs à revendiquer pour prendre la tête de leur société. Ils l’ont dit et le reporter de Scooprdc.net l’a entendu. Ces agents appuient l’argumentaire de Constant Mutamba en affirmant que rien qu’avec la Taxe de Redevance Logistique Terrestre que perçoit la SCTP, celle-ci peut renouveler l’outil de travail et payer les salaires des agents. L’ancien DG Kimbembe Mazunga aurait bouffé les recettes de cette taxe, évaluées à plus de 30 millions USD. Ce qui lui a valu le limogeage. Les travailleurs par l’entremise du banc syndical, accusent Daniel Mukoko Samba d’en avoir fait autant.

Agnelo Agnade.

 

Inscrivez-vous à la Newsletter

https://i1.wp.com/scooprdc.net/wp-content/uploads/2018/03/imageedit_3_8389743052.png?resize=119%2C135&ssl=1
Créé le 22 Juillet 2017, Scooprdc est un site exclusivement congolais d’informations, d’analyses et d’opinions. Scooprdc a la spécialité d’aller au-delà de l’information.

Contact

Tel : 09982219840891578023 – 0812005586

Email : edit@scooprdc.net

Fondateur

KaMi

Directeur Général

Innocent Olenga

Rédacteur en Chef

Ben Lévi

Rédaction

Innocent Olenga

Agnelo Agnade

Georges Ilunga

Owandi

Ginno Lungabu

Ben Levi

Nzakomba

Van Fréderic Tshilanda

Daniel Curie Mamba

Jymam

pulvinar ut Praesent justo elementum ut ut odio sem, dolor. libero