Tapez pour rechercher

Economie

Télécom : l’achat des mégas internet Orange sent une vaste escroquerie !

C’est depuis la reprise du service data des entreprises de télécoms en RDC intervenue le samedi 19 janvier dernier, que les abonnés de la société française Orange voient leurs mégas pourtant payés auprès de revendeurs, ne pas arriver dans leurs téléphones, en dehors du message : « Bravo, Activation Réussie. Vous avez reçu Volume Forfait 100M de 89xxxxxxx. Vérifier en tapant *124# « . Ce message est censé confirmer l’acquisition du volume des mégas indiqués, mais en réalité le solde de l’abonné demeure inchangé.

En effet, ce désagrément a poussé Scooprdc.net vers le service client de cette société, qui invraisemblablement reconnaît la situation, mais rejette la responsabilité sur les petits revendeurs de cabine. D’après le service client d’Orange, ces détenteurs des cabines ne sont pas autorisés à vendre les mégas internet Orange. Cet avantage de flasher les mégas Orange ne serait accordé qu’au district de la Tshangu à Kinshasa et aux provinces, en dehors des shop Orange. Mais ce changement brusque qui intervient après le rétablissement de l’Internet coupé pendant 20 jours par les autorités congolaises, n’a jamais été annoncé aux abonnés par Orange, ni par texto, ni par les médias.

Pendant que les détenteurs des cabines vendent les mégas, Orange se contente elle de ne pas faire aboutir la transaction ce, au détriment des abonnés qui pourtant paient leurs forfaits Internet de bonne foi. Cette situation est embarrassante au point de susciter de vive tension entre ces revendeurs et les abonnés. A cette question, l’agent du service client Orange répond :  » orange ne connaît pas ces revendeurs, l’abonné doit voir ça avec celui qui lui a vendu les mégas… « . Le revendeur quant à lui réagit :  » La Sim pour flasher les mégas, je l’ai achetée chez Orange et d’ailleurs vous avez reçu le message confirmant la transaction ; donc le problème c’est au niveau de Orange…« .  Tel est le calvaire de ceux qui ont ou auront le malheur de passer par les cabines téléphoniques de rues pour s’approvisionner en mégabytes enfin d’utiliser l’Internet Orange. Un jeu de ping-pong qui frise l’arnaque et sent l’escroquerie.

Ceci arrive après 20 jours de coupure Internet en complicité avec le gouvernement congolais, et sans le moindre respect ni considération pour ceux qui font pourtant leur prospérité. En attendant l’issue du procès intenté par un collectif des ONG de droits de l’homme contre toutes les sociétés de télécoms en RDC, le nouveau régime devra revoir avec ces sociétés, la manière de traiter leurs abonnés.

Nzakomba


leo. mattis eleifend accumsan quis, leo non venenatis ut ultricies id diam