Tapez pour rechercher

previous arrow
next arrow
Slider
Actualité

Résultats de la Présidentielle : Mbuji-Mayi fête dans le vide la victoire de Félix Tshisekedi, la RTDK réduite au silence !

Ce samedi 05 janvier, un mouvement de jouissance spontanée et spectaculaire s’est observé dans les artères de la ville de Mbuji-Mayi, caractérisé par un  brouhaha, concert des klaxons des motos, chants de victoire en faveur de Félix Tshisekedi. Renseignement pris par Scooprdc.net, la population qui jubilait a appris que le candidat du CACH venait d’être proclamé président de la république. Par qui ? Des réponses confuses.

Certains ont cité la CENCO, d’autres ont parlé des radios qui auraient diffusé cette information, sans toutefois les citer. Ce mouvement de jouissance a au moins duré une heure et demi avant de s’estomper.

Jeudi dernier, le gouverneur Alphonse Ngoyi a organisé une grande fête dans sa résidence. Il s’est raconté dans tout Mbuji-Mayi que c’était une grande jouissance à l’occasion de la victoire lui annoncée du candidat FCC Emmanuel Shadary. Mais vérification faite par votre média en ligne, il s’agirait d’une fête de nouvel an par lui organisée.

Lire aussi :
Monusco : Christophe Boulierac sauve Radio Okapi du naufrage

RTDK réduite au silence

Pendant cette euphorie observée samedi à Mbuji-Mayi en sens dessus sens dessous, la Radio Télévision Debout Kasaï (RTDK), propriété d’un adversaire farouche du gouverneur, a subi une attaque, une sorte d’expédition punitive. Son pylône d’antenne a été saboté et le signal coupé. Faute d’accéder dans les installations d’émetteur, de régie et de studio bien cadenassées, les assaillants identifiés par les journalistes de cette chaîne comme des militaires FARDC envoyés la nuit par le gouverneur de province, ont saccagé tout, cassant toutes les vitres.

En effet, entre le gouverneur Alphonse Ngoyi Kasanji et Auguy Ilunga dit ADC, homme d’affaires et présentement candidat député national et provincial allié de l’UDPS, le courant ne passe pas. La période de la campagne électorale a été une aubaine pour les deux de se tirer à boulet rouge à travers les antennes de leurs radios respectives. Des propos malsains réciproques ont été entendus de part et d’autre par les Mbuji-Mayiens. Le gouverneur aurait même menacé de fermer la RTDK parce qu’il en avait le pouvoir. Le sabotage de cette chaîne est-ce son œuvre ? Tout porte à le croire surtout qu’on l’accuse de disposer d’une véritable milice dénommée les 100% et qui terrorise sous sa bénédiction et les yeux fermés de la police, tous les anti-Kasanji.

Lire aussi :
Réseaux sociaux : des faux comptes au nom de Célestin Tunda ya Kasende

Georges Ilunga.


ut porta. efficitur. Sed mattis eleifend