ActualitéScandale à Lusambo-ville : un camion de la CENI contribue à la campagne d’un candidat !

21 décembre 2018
scooprdc-banniere-1
Sonas Baniere 1
https://scooprdc.net/wp-content/uploads/2018/12/img-20181221-wa00002-801x600.jpg

Non seulement les candidats députés nationaux en compétition mais également les habitants de Lusambo-ville, chef-lieu de la province du Sankuru, ont été surpris de voir, ce jeudi 20 décembre, un camion de la Commission Électorale Nationales Indépendante (CENI) accompagner un candidat député national dans sa campagne électorale.

En effet, Joseph Osango, c’est de lui qu’il s’agit, arrivé à Lusambo-ville que la veille pour battre sa campagne, s’est livré à un exhibitionnisme à outrance d’un vieux groupe électrogène qu’il aurait apporté à la population de Lusambo-ville pour alimenter la centrale thermique de la Société Nationale d’électricité (SNEL). Son engin a été remorqué par un camion de la CENI qui l’a trimballé dans les artères de la ville dans les bruits de fanfares et l’animation des partisans.

Pire, dans son exhibitionnisme de son “don salvateur”, le candidat Osango a quitté l’artère principale de la ville pour emprunter l’avenue Tabora et passer devant le quartier général d’une candidate dans la course avec lui. Ce que les partisans de celle-ci ont considéré comme une provocation parce que s’en est suivi un petit jet des pierres sur le cortège du candidat téméraire et provocateur.

Interrogé par Innocent Olenga, ancien journaliste de Radio Okapi mais aussi candidat à ces législatives nationales dans la ville de Lusambo, le secrétaire exécutif provincial de la CENI qui sejourne depuis deux semaines à Lodja, avoue avoir accorder ce camion à Joseph Osango. Seulement, Aimé Makoso regrette que ce dernier ait abusé de sa bonne foi.

Lire également :   Assemblée nationale : Jean-Pierre Lihau vante les innovations du R.I

“Vous savez mon frère, ce camion nous le cédons souvent pour les oeuvres sociales. C’est ce même camion qui a aidé pour les travaux de lutte contre le ravin qui menaçait l’agence de Rawbank. M. Osango m’a demandé ce camion pour l’aider à remorquer son moteur du port vers les installations de la SNEL. Je me suis dit que c’est pour l’intérêt de la population. C’est ainsi que j’ai donné mon accord. Mais à ma grande surprise, au lieu d’aller directement vers les installations de la SNEL, M. Osango s’est permis de détourner d’itinéraire du camion et s’est livré à cette campagne avec le véhicule de la CENI. Aussitôt alerté, j’ai enjoint le chauffeur de rebrousser chemin”, s’explique Aimé Makoso.

Dans ses fausses manœuvres, le chauffeur du camion de la CENI aurait endommagé le moteur-don du candidat Osango. Et ce dernier n’a pas hésité de le faire arrêter à la police. Il est à signaler que sieur Joseph Osango, opérateur économique de son état, n’a pas bonne presse à Lusambo-ville. Il a désinstallé le circuit électrique de la SNEL dans la ville en promettant d’installer l’éclairage public. Mais depuis lors, Lusambo-ville est dans les ténèbres.

Lire également :   Polémique au sujet de l’annulation des résultats des sénatoriales : un expert proche de la CENI répond au professeur André Mbata

Joseph Osango pense se racheter auprès de ses frères en leur apportant un vieux moteur supposé alimenter la centrale thermique. Mais il oublie que le temps de la pollution de la nature est révolu. A l’heure actuelle, le monde vibre au rhytme des énergies renouvelables. Aussi, combien des maisons sont connectées au réseau SNEL dans la ville de Lusambo ?

Ce qui fait dire aux observateurs que le “don” du “bienfaiteur” Osango n’est qu’un appât électoraliste qui, malheureusement a sali l’image de la CENI qui lui a prêté main forte dans sa campagne électorale en lui accordant son camion. Triste réalité qui doit interpeller le président de la centrale électorale, Corneille Nangaa. Scooprdc.net a écrit.

Owandi

Inscrivez-vous à la Newsletter

elit. ipsum Praesent Sed non sit pulvinar porta. venenatis, elementum