henri mova sakanyi - Henri Mova égratigne l’opposition : certaines alliances gênent ceux qui en bénéficient !

Répondant à une question lors de la conférence de presse organisée par le Comité stratégique du Front Commun pour le Congo (FCC), Henri Mova affirme que certaines alliances gênent ceux qui en bénéficient et relèvent plus de la rigolade qu’ils passent inaperçu aux yeux de la population. Là, il faisait allusion aux ralliements de certains candidats président de la République de l’opposition en faveur autres, et dont le dernier en ce jour du 03 décembre était celui de Jean-Philibert Mabaya qui a désisté en faveur de Martin Fayulu. ” Faire alliance avec un candidat ne veut pas nécessairement dire que ce dernier en a besoin, car il est certain que certaines alliances gênent ceux qui en bénéficient. C’est juste par courtoisie que les uns et les autres s’acceptent pour ne pas frustrer celui qui offre“.

Pour l’attaquant dit de pointe de Ngaliema, la presse n’aurait pas dû relayer de telle blague, car le Congo ne mérite pas cet aventurisme politique. Au demeurant, dit Henri Mova, les déclarations irresponsables de certains candidats ne mettront pas en mal les dispositions sécuritaires mises en place par le gouvernement pour la sécurisation de ce processus électoral. « Avec tous les moyens humains, financiers, matériels et logistiques déployés, le gouvernement ne peut pas permettre à ce que le processus soit perturbé bien que son organisation est confiée à une structure sui generis », selon ces propres termes. Ces élections, d’après le vice-premier ministre de l’intérieur Congolais font honneur aux Congolais, car financer à 100% par l’Etat Congolais.

« Être politicien n’immunise pas de quelqu’un contre les lois de la république », enchaîne Henri Mova, qui affirme que la personne qui dérange un processus politique, trouble l’ordre public, doit s’attendre à de représailles. Pointant du doigt le candidat de Lamuka, Henri Mova ne porte pas des gants : « ceux qui ont reçu mandat à Genève de troubler le processus, trouveront la résistance du peuple ».

Le coordonnateur de la cellule de sécurité d’Emmanuel Ramazani Shadary s’en est pris directement à Martin Fayulu, l’accusant indirectement de mentir sur son histoire de lutte politique, faisant allusion aux propos tenus par ce dernier lors de son passage sur Radio France Internationale. Si Mova s’en est attaqué à Fayulu, Ingele Ifoto n’a pas loupé Lisanga Bonganga dit vieux Saïo. Ingele dénonce l’hypocrisie du ministre de Bruno Tshibala chargé des relations avec le parlement qui soutenait Jean-Filibert Mabaya, mais maintenant Martin Fayulu.  « Lisanga Bonganga est à l’initiative de l’avènement du Front Commun pour le Congo, il a contribué à sa création, il a signé l’acte constitutif. Même s’il déclare aujourd’hui le contraire, c’est à l’avantage du FCC qui prouve une fois de plus que la démocratie respire à plein régime au sein de notre famille politique », a lâché le ministre de l’énergie et membre du Comité stratégique du FCC.

Nzakomba

Vous avez aimé ? Partagez !
  • 20
    Partages