fcc - Fonds pour la campagne électorale du FCC : certains regroupements politiques arnaquent les candidats !

Les échos percutants parvenus à Scoopdc.net, font état d’une grogne au sein d’un bon nombre de regroupements politiques du Front Commun pour le Congo (FCC). Pour cause, le flou qui entoure le partage de l’argent décaissé par le FCC pour la campagne électorale des candidats députés nationaux et provinciaux.

Déjà au niveau des cellules de la campagne d’Emmanuel Ramazani Shadary, la pullule est amère. Les différents coordonnateurs de cellules se comportent en caïmans. Pour eux, c’est maintenant ou jamais qu’il faut bouffer ! Comme conséquence, les membres de ces cellules se démotivent et menacent à leur tour de se venger dès qu’une occasion se présentera. Scooprdc.net apprend par exemple que dans une cellule qu’il tait volontairement la dénomination, le responsable de cette cellule s’est accaparé de 60.000$ sur les 70.000$ mis sur la table pour la couverture de la visite d’ERS dans le grand-Katanga.

Quant aux plateformes qui sont dans le FCC, si certaines à travers les partis politiques membres ont remis aux candidats députés nationaux et provinciaux les 500USD d’accompagnement du FCC, le cas du parti Congo Espoir dont l’autorité morale José Mpanda a sorti même l’argent de sa poche pour ses candidats, mais d’autres par contre les ont ponctionnés. Beaucoup de candidats avouent à Scooprdc.net avoir reçu de leurs regroupements qui 400USD, qui 300USD. Il y en a qui n’ont rien touché jusqu’à ce jour. Leurs regroupements gardent un silence coupable. « Je suis candidat député provincial à la Gombe, je n’ai ni affiche ni banderole. Je n’ai rien reçu du FCC, ni de mon regroupement. Comment alors battrai-je compagne ? », se lamente un candidat dont Scooprdc.net tait les noms du parti et du regroupement pour des raisons évidentes.

Un candidat député provincial MSR à Lusambo-ville, d’ailleurs chargé de battre campagne pour le candidat à la présidentielle ERS, ne voit que de la fumée. Les 500USD ne lui sont jamais arrivés. Même situation pour le candidat UCP à Lusambo-Territoire. La plateforme AABC ne communique rien à ses candidats alors qu’il ne reste que moins de vingt jours pour boucler la campagne. Et les cas sont légion. Il revient au Comité stratégique du FCC et la Cellule des finances d’ouvrir grandement les yeux et initier un audit. Car la tension est vivement perceptible au sein de ces regroupements. Les fonds de la campagne ne doivent nullement constituer une source d’enrichissement illicite de certains individus, au lieu de véritablement servir à l’objet destiné. Scooprdc.net a alerté !

Ben Lévi

Vous avez aimé ? Partagez !
  • 36
    Partages