pcb - Kinshasa-Limete : la PCB poursuit l’installation de ses structures de base

Le comité provincial de coordination de la Plate-forme des Communautés de Base (PCB) ville de Kinshasa poursuit sa campagne d’installation des structures base. Objectif, quadriller l’ensemble de la capitale de la République Démocratique du Congo avec des frères et sœurs organisés à partir de leurs mouvements associatifs, culturels, corporatifs, socioprofessionnels, religieux et autres. Question de tisser une large toile connectée à celles qui l’avaient déjà été à travers les vingt cinq provinces de l’intérieur du pays. Ce qui devra rendre possible l’atteinte de l’objectif principal assigné à cette plate-forme apolitique par son initiateur, Joseph Kabila Kabange.

C’est dans cette perspective que le comité de coordination de la commune de Limete, dirigé par monsieur Reagan Ilanga Bakonga, point focal de la PCB dans cette entité politico-administrative, ainsi ceux des quatorze quartiers qu’elle compte ont été installés le dimanche 02 décembre 2018 dans l’après-midi.  Une cérémonie digne de l’événement a été organisée à l’occasion dans la salle de fête Kwamataba, située à la hauteur de la XIIIème rue, sur l’avenue des Poids Lourds, à Kingabwa, un quartier populaire et chaud de ladite commune.

La manifestation a été présidée par la députée nationale Marie-Ange Lukiana Mufwankolo, présidente du comité de coordination provincial de la PCB/Kinshasa, qu’accompagnaient quelques membres de son comité. Toutes les catégories d’hommes, des femmes et, surtout, des jeunes de Limete ont bravé la pluie qui s’abattait sur la ville pour venir donner toute sa grandeur à la cérémonie et soutenir les heureux élus.

Prenant la parole pour la circonstance, la présidente de la coordination provinciale a rendu un hommage à l’assistance, avant de se dire convaincue et satisfaite du fait que la vision de l’initiateur de cette plate-forme soit comprise et suscite autant d’engouement au sein des communautés kinoises à la base. Aussi, en a-t-elle appelé à la prise de conscience de cet état des choses par les membres des commîtes qu’elle a installés.

Des projets innovants pour l’amélioration des conditions sociales de tous

« Impulser le développement à partir de la base, en pénétrant toutes les communautés et faisant nôtres leurs réalités sociales, avec leurs hauts et leurs bas, en vue de les porter aux décideurs à qui nous proposeront des projets innovants comme pistes de solutions pour l’amélioration des conditions sociales de tous , telle est la mission qui devra être notre à partir du moment où nous acceptons la lourde responsabilité d’appartenir aux structures de base de la PCB », a lancé Marie Ange Lukiana Mufwankolo.

Un travail qui, selon elle, avait déjà commencé avec les comités provinciaux, en synergie avec les points focaux et délégués des communes et territoires de toute la RDC. Travail qui se poursuit mais a déjà donné quelques indications, dès les premiers abords. « C’est le cas des difficultés d’accès aux services sociaux de base, de l’insécurité avec, à la clé, le phénomène Kuluna, de l’enclavement des certains quartiers ainsi que de la dégradation des infrastructures de base, des inondations et de manque d’assainissement, de la pauvreté et bien d’autres qui minent la population de Limete », a-t-elle relevé.

Elle a ajouté que c’est pour cette raison pertinente et dans le souci majeur de rencontrer toutes ces préoccupations de la population à la base que la PCB, à travers toutes ses structures et ses cadres, doit jouer un rôle pas de moindre dans le processus de désignation des dirigeants de la RDC pour les 5 prochaines années. Ce, avant d’appeler à l’implication de tous pour que le choix porté par l’initiateur de la PCB en faveur de son dauphin, Emmanuel Ramazani Shadary, soit respecté.

Car, à l’en croire, ce n’est qu’avec l’élection du candidat numéro 13 à la magistrature suprême de ce pays, à l’issue de l’élection présidentielle du 23 décembre prochain, que  l’objectif porté par la vision de la PCB, de développer de la RDC à partir de la base sera réalisée. Un message que l’assistance a accueilli dans une liesse sans pareil.

Un projet pour booster le développement à la base

Dans cette ambiance, la présidente du comité de coordination de la PCB/Kinshasa a annoncé le lancement d’un projet d’encadrement des femmes vendeuses de Limete. Le projet est entré en lisse par une phase expérimentale au cours de laquelle un premier lot, composé de cent cinquante femmes, qui a reçu un bassin et une somme d’argent chacune, comme aide substantielle à ses activités.

Il va s’en suivre d’autres phases, jusqu’à ce que le plus grand nombre de bénéficiaires soit atteint, avant de procéder aux évaluations. Ce n’est qu’après qu’il sera instauré un système élaboré des coopératives d’épargne et de micro-finances pour booster le développement à la base. D’où l’empressement de l’assistance à s’inscrire parmi les bénéficiaires de premier rang en adhérant la vision de la PCB.

Après Gombe et Makala, Limete est la troisième commune de la ville-province de Kinshasa qui se voit doter des structures de base de la PCB.  De bout en bout, la cérémonie s’est déroulée en fin d’une journée dominicale bien arrosée par une pluie battante. Comme pour dire, sous la couverture de toutes les bénédictions divines, ouvrant ainsi la voie aux prochaines étapes pour d’autres communes de la capitale jusqu’à ce que celle-ci soit entièrement quadrillée.

JLM

Vous avez aimé ? Partagez !
  • 6
    Partages