kim et kanyama - Conflit parcellaire entre le général Kanyama et le révérend KIM : les étudiants de l’université Révérend KIM projettent une marche

Le différend qui oppose le pasteur sud-coréen Kim Kyung Sik au général Célestin Kanyama, directeur des écoles de formation de la Police et ancien commissaire provincial de la ville de Kinshasa, au sujet de la villa sise 56 de l’avenue Uvira dans la commune de la Gombe, est loin de finir. (Lire l’article de Scooprdc.net « Justice : Privé de droit de jouissance de sa villa par le général Kanyama, le révérend KIM en appelle à l’intervention du président Joseph Kabila »). Les étudiants de l’Université Révérend KIM, en faveur de qui cette villa a été achetée, en vue d’y installer une clinique universitaire, se sont invités dans ce dossier.

Dans une déclaration publique faite, ce lundi 03 décembre, dans leur université située à Ndjili, ces étudiants menacent de marcher en appui avec les étudiants d’autres universités de Kinshasa en vue d’être remis dans leur droit. « Notre faculté de médecine risque d’être perdante pour manque de clinique universitaire conformément à l’instruction 020 du ministre de l’enseignement supérieur et universitaire, alors que les autorités de l’université ont déjà pris de précaution en achetant une parcelle quant à ce. C’est pourquoi, ayant dénoncé le comportement incivique du général Célestin Kanyama, nous faisons appel aux autorités politiques, civiles, militaires ainsi que judiciaires, de se saisir de ce dossier et de rétablir la justice distributive, juste et équitable avant que cette situation ne dégénère. Nous comptons dans un délai de 72 heures faire appel à tous les étudiants de la ville de Kinshasa, du fait que ce fonds est destiné à ériger une clinique universitaire pour la pratique des étudiants en médecine tant de l’Université Révérend KIM que des autres universités, de se liguer derrière nous comme un seul homme et descendre dans la rue pour protester contre ce comportement surtout pendant cette période électorale et cela sans délai », peut-on lire dans cette déclaration.

Les étudiants de l’Université Révérend KIM disent regretter de vivre un spectacle désolant et de mauvais où le général Célestin Kanyama, officier supérieur de son état et juriste de surcroît va obstruer à l’exécution des décisions judiciaires en usant les éléments de la police nationale congolaise pour ce faire. Ils rappellent que les décisions de la justice sont exécutées au nom du chef de l’Etat. S’y opposer, est un acte de rébellion.

Pour rappel, malgré les décisions judiciaires du Tribunal de Grande Instance et de la Cour d’appel de Kinshasa/Gombe en faveur du pasteur sud-coréen dans ce dossier, le général Célestin Kanyama ne veut pas libérer la parcelle.

Ginno Lungabu

Vous avez aimé ? Partagez !
  • 108
    Partages