Tapez pour rechercher

previous arrow
next arrow
Slider
Politique

Programme de gouvernance : Shadary promet de tripler le budget de Kabila !

C’est au salon Congo archicomble de Pullman Hôtel, que finalement le candidat de la nouvelle majorité présidentielle Emmanuel Ramazani Shadary, a présenté son programme électoral pour la gouvernance de ces 5 prochaines années, ce, après plusieurs reports. Ce dernier dénommé « pari du développement et de la dignité du Congolais » est évalué à 86 milliards de dollars américains, soit 17,2 milliards par an et le triple du budget que le Parlement a voté pour 2019. Le candidat FCC articule son projet de société sur 4 grands piliers à savoir : l’assurance de la protection du citoyen et de ses biens par l’État ; la garantie de l’emploi et des revenus suffisants pour couvrir les besoins de base de tous les congolais ; la garantie de l’accès aux services publics de l’État ; la démonstration de l’importance de la position géostratégique de la RDC. « Il faut une justice juste. De cette vision découlent les 4 axes stratégiques de mon programme », déclare Emmanuel Ramazani Shadary. Ses quatre axes stratégiques sont le renforcement de l’autorité et l’amélioration de la bonne gouvernance ; la construction d’une économie diversifiée et compétitive ; la lutte contre la pauvreté et la garantie de l’accès aux services sociaux de base; et le renforcer du rôle géostratégique de la RDC en Afrique et dans le monde.

Dans son allocution, « Coup sur coup » a promis de combattre l’impunité, l’abus du pouvoir, le clientélisme, la corruption, la fraude perpétrée à tous les niveaux par des personnes physiques ou morales, de nationalités congolaises ou étrangères. « Ces axes stratégiques devront donner lieu à plusieurs projets qui seront déclinés et mis en œuvre par le futur gouvernement. Ils fixent le cap vers l’émergence 2020 puis vers le statut des pays développés 2030, avec un budget de plus ou moins 86 milliards de dollars » a proclamé Emmanuel Ramazani Shadary (ERS). D’après l’honorable candidat, le véritable défi du futur est la mobilisation de ressources financières et leur protection contre le coulage. Voilà pourquoi Shadary promet d’être intraitable en ce qui concerne la distribution de la justice quel que soit le rang social des potentiels délinquants. Sur ce point, le candidat du FCC en a profité pour lancer un appel à tous les Congolais de pouvoir soutenir son programme.  « Le soutien de tous les congolais à ce programme électoral permettra à notre peuple, aux hommes d’affaires de différentes nationalités ainsi qu’à nos partenaires bilatéraux et multilatéraux de mieux tirer profit des efforts inlassables consentis par tous pour la relance de l’activité économique et sociale à travers le pays » a-t-il déclaré.

Comme promis il y a de cela plusieurs semaines, Emmanuel Ramazani Shadary fonde son programme de gouvernance sur la continuité de l’œuvre de son prédécesseur et mentor, le président sortant Joseph Kabila. Il n’a cessé tout au long de son speech, d’établir la positivité du bilan de ce dernier depuis 2001 jusqu’à ce jour avant de proclamer que s’il est élu, il fondera son action sur la valorisation de l’homme Congolais, de sa fierté et de sa dignité.

Sur le plan sécuritaire, Shadary affirme vouloir poursuivre les réformes engagées jusqu’ici dans l’appareil sécuritaire (forces armées, police, appareil judiciaire). Il envisage l’augmentation des effectifs de trente mille hommes dans l’armée, quinze mille à la police, cinq mille magistrats, la création d’une unité anti-terroriste, la construction de casernes et centres d’entraînements, l’amélioration de la solde et des conditions de travail de ces services.

Le dauphin de Joseph Kabila a bouclé son discours programme en appelant le peuple congolais à soutenir son projet qui selon lui est crédible, et pourra apporter une amélioration substantielle au vécu quotidien du congolais qu’il veut voir son niveau de vie passer de moins d’un dollar américain par jour à trois dollars américains pour le plus démuni d’entre les congolais.

Ses détracteurs ne le loupent pas…

Bien que les prévisions quinquennales d’ERS ne soient si éloignées de celles présentées par ses différents adversaires dans la course à la présidentielle, beaucoup non seulement dans l’opposition mais également dans l’opinion nationale qui attendaient son programme l’ont qualifié d’un chapelet de bonnes intentions et bon rien que pour la consommation médiatique. Du fait qu’ERS déclare continuer l’œuvre de son prédécesseur, ses détracteurs ne voient nullement comment il pourra améliorer, faire mieux que son maître qui n’a pas pu pendant 17 ans au pouvoir réaliser ne-fût-ce que un budget annuel de 10 milliards USD ! « Ce qui ont élaboré le programme de Shadary sont les mêmes qui ont travaillé avec Joseph Kabila, notamment Boshab, Mabi Mulumba, Tshibala... Quel miracle vont-ils opérer avec Shadary pour tripler le budget annuel quand avec Kabila ils n’ont pas été capables de mobiliser 10 milliards ? », s’interroge un opposant modéré qui a exigé l’anonymat à Scooprdc.net avant d’ironiser : « la continuité de l’œuvre de son prédécesseur c’est l’insécurité à l’Est et les tueries à Beni, la clochardisation des fonctionnaires et agents de l’Etat, les coulages des recettes de l’Etat dans toute impunité, la corruption, la violation de la constitution et des lois du pays, bref, la mauvaise gouvernance ».

Nzakomba

  • 45
    Partages

ut velit, non tristique commodo dolor ut