RDC-politique : Congo Espoir honoré dans l’équipe choc de campagne du candidat Shadary

jose mpanda au fcc - RDC-politique : Congo Espoir honoré dans l'équipe choc de campagne du candidat Shadary


Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre d’années, dit un adage. C’est le cas de Congo Espoir, ce jeune parti membre de la Majorité présidentielle dont l’étoile ne cesse de briller. Son président José Mpanda, avocat député national encore candidat dans sa circonscription de Mbuji-Mayi au Kasaï oriental, et le député national Jean-Pierre Bokole, élu d’Inongo, figurent dans l’équipe choc de campagne du candidat FCC, respectivement dans la cellule juridique et observateurs nationaux que chapeaute le directeur de cabinet du chef de l’Etat, Néhémie Mwilanya et dans celle de l’organisation et Dynamique Paysanne. « Pour un jeune parti que nous sommes dans une multitude que compte la MP, nous retrouver parmi les grands pour concourir à la victoire du candidat FCC à la présidentielle est non seulement une bénédiction divine, mais aussi un honneur pour moi et pour Congo Espoir », a confié José Mpanda à Scooprdc.net au sortir du Chapiteau de Pullman Grand Hôtel où se tenait la cérémonie de présentation de l’équipe choc de campagne du candidat FCC à la présidentielle, Emmanuel Ramazani Shadary, promettant de s’investir corps et âme pour cette victoire le 23 décembre prochain.

Lire aussi :   Remise-reprise à l’Assemblée provinciale de Kinshasa : Roger Nsingi parle du « forcing, du putsch »

Congo Espoir est un parti, il sied de le signaler, qui émerge. Membre de l’Alliance des Démocrates Républicains pour le Progrès (ADRP) formé de 17 partis, il représente la troisième force du ce regroupement politique après le MSR de François Rubota et l’UCP d’Eugène Serufuli pour avoir aligné 43 candidats sûrs aux législatives nationales et 49 candidats aux provinciales. Et aucun de ses candidats n’a été invalidé par la CENI. Ce nombre peut paraître petit par rapport aux sièges de l’Assemblée nationale (500) et dans les Assemblées provinciales (715), mais les calculs de ce parti, confie son autorité morale, sont bien peaufinés pour que ses candidats qui sont des calibres bien choisis ne perdent nullement et que ce jeune parti qui participe pour la première fois aux élections, ait une représentativité d’au moins 5% à la Chambre basse du Parlement.

Et au secrétaire général de Congo Espoir, Me David Mukeba, de rassurer très souvent : « les candidats qui nous avons alignés ne sont pas ceux qui viennent embellir leurs CV, c’est-à-dire se réjouir demain ou après demain d’avoir été aligné sur la liste de Congo Espoir. Mais les candidats alignés par nous sont ceux qui doivent nous ramener des sièges ». En dehors de l’Espace kasaïen que l’on peut considérer comme fief électoral naturel de José Mpanda (Kasaï oriental, Sankuru et Lomami), ce dernier a aussi aligné des candidats dans la ville de Kinshasa, dans toutes les circonscriptions du Haut-Katanga, de la Tshopo, du Bas et Haut-Uele, de l’ex-Bandundu et dans certains territoires du Kongo central. Avec tous ses calibres en compétition, l’autorité morale de Congo Espoir est à l’aise avec le seuil de 1% exigé par la loi électorale.

Lire aussi :   Election partielle des gouverneurs de province : coup de chapeau aux députés du Kasaï central, contrairement à ceux de la Mongala et de l’Equateur

Ginno Lungabu.

DON'T MISS OUT!
S'inscrire à la Newsletter

Recevez gratuitement nos récents articles automatiquement dans votre boîte Email.

Invalid email address
Nous détestons le Spam autant que vous, et votre adresse email ne sera jamais envoyée, vendue ou donnée aux marketeurs tiers.

ScoopRDC sur les médias sociaux

Kinshasa
27°
brume
humidité: 74%
vent: 3m/s OSO
MAX 25 • MIN 24
34°
Jeu
30°
Ven
32°
Sam
31°
Dim

Les plus populaires

ut fringilla dolor accumsan velit, elementum Sed consectetur tristique commodo