Tapez pour rechercher

Politique

Coups bas politiques : José Makila victime de la Cyberattaque !

Beaucoup de groupes WhatsApp sont inondés par une lettre de mise au point prétendument attribuée au Vice-premier ministre et ministre des Transports et Communication José Makila que ce dernier aurait écrite à Madame Espérance Kamerhe, son ex-épouse. A lire le contenu de cette correspondance, tout lecteur est fasciné par la narration à croire que les faits y relatés sont corrects. Mais en réalité c’est un faux document sorti d’un laboratoire obscur. En effet, contacté par Scooprdc.net, le VPM José Makila reconnait n’avoir jamais dans sa vie écrit pareille correspondance. Il met au défi et donne sa main à couper à quiconque scannerait et posterait sur les réseaux sociaux l’original de cette fameuse mise au point portant sa signature dans laquelle l’auteur a, non seulement mis suffisamment son temps et son ingéniosité à forte dose de nuisance pour rédiger une histoire invraisemblable d’une désunion conjugale entre José Makila et son ex-épouse Espérance Kamerhe, mais également a cherché à opposer José Makila à la ministre Marie-Ange Mushebekwa traitée de rwandaise au même titre que la famille Kamerhe selon ce document.

Pour les proches de VPM José Makila qui se sont confiés à Scooprdc.net, les raisons qui sont à la base de ce tissu de mensonges cousu de fil rouge, qui traduisent le déficit intellectuel et la paupérisation mentale de son auteur, sont à chercher ailleurs. « Le VPM fait tout simplement peur. La dimension politique qu’il est en train d’acquérir est susceptible de créer de l’ombrage dans certains cercles. Sa constance dans le combat politique qu’il mène aux côtés du président Joseph Kabila ainsi que l’envergure qu’il prend par la pertinence des positions qu’il défend pour asseoir et renforcer le rayonnement de notre pays, dérangent », déclare Kalambayi Manyeta, un très proche du VPM victime de la cyberattaque. Et d’ajouter : « Si l’auteur de l’article a des problèmes personnels à régler avec le VPM, qu’il prenne son courage à deux mains et l’attaque à visage découvert au lieu de s’en prendre maladroitement à un plan de sa vie privée dont il ne maîtrise absolument aucun détail ».

Quant aux ressortissants du Sud-Ubangi, ils dénoncent l’acharnement politique dont est victime un de ses notables, José Makila Sumanda juste dans l’objectif de ternir son image dans l’opinion et de l’opposer au chef de l’Etat qui est son actuelle autorité morale. « Nous rappelons à l’opinion nationale que monsieur José Makila n’est pas au Gouvernement par la magie de qui que ce soit, il est un acteur politique de surcroît président d’un Parti politique qui a un projet de société et une ligne politique autonome distincte des autres formations politiques et par conséquent libre de prendre ses positions politiques. Son appartenance aux institutions est tributaire à ses mérites dans le passé. Son positionnement politique actuel est tributaire de sa lutte politique.  Que ceux qui pensent trouver une place auprès du Chef (NDRL : Joseph Kabila) en vilipendant à longueur de la journée le grand stratège MAKILA se trompent de destinataire, puisque l’homme demeure populaire et souder à ses bases qui n’attendent que son dernier mot pour le processus en cours », réagit Richard Ingambe, coordonnateur national du RSU.

Lire aussi :
Avec FCD, Pierre Kangudia s’assumera-t-il politiquement ?

Owandi.


facilisis libero Nullam elementum nec sem, risus.