Tapez pour rechercher

Actualité

Maniema: Emmanuel Shadary apaise la tension entre Matata et Bikenge

S’insurgeant contre ce qu’il a qualifié  des tracasseries policières et administratives, et des taxes intempestives contre la population du Maniema en général et de Kindu en particulier, l’ancien premier ministre Matata Ponyo est monté au créneau le week-end dernier pour dénoncer ces pratiques qu’il a jugées contraires à la vision du chef de l’État. En réaction, le gouverneur intérimaire n’a pas eu de l’eau dans sa bouche pour qualifier le comportement de Mapon d’interférence propagandiste et a promis même la poursuite de ses recouvrements forcés. Mais l’opinion congolaise apprend ce mardi 9 octobre que l’honorable Emmanuel Ramazani Shadary vient de payer les taxes pour tous ces motards irréguliers de Kindu. Information confirmée à Scooprdc.net par son chargé de communication, Louis d’or Balekelayi.

Bonne initiative du fait que la province du Maniema rentre dans ses droits. Mais cet acte du dauphin du président Joseph Kabila bien que pour certains est posé pour calmer la tension dans sa province natale entre le premier ministre honoraire et le gouverneur, est cependant perçu négativement par d’autres qui estiment que ce n’est pas de cette façon que le pays doit être géré.

Il ressort des indiscrétions parvenues à Scooprdc.net que le candidat Shadary n’a fait que taire les discordances au sein de sa famille politique déclenchées à partir de sa province d’origine. En effet, au sein du FCC, tout le monde ne parle pas le même langage au sujet de son choix-surprise comme candidat président de la République par Joseph Kabila et que ceci est un secret de polichinelle. D’ailleurs c’est l’arme qu’a utilisée le gouverneur Jérôme Bikenge contre Matata : « il a critiqué le chef de l’Etat et il a craché sur son dauphin Emmanuel Ramazani Shadary ». Usant visiblement de la sagesse, ce dernier n’a pas mordu à l’hameçon du gouverneur. Il a par contre préférer éteindre le feu, car la survie politique de la plateforme en dépend.

Même si pour l’instant il apparaît dans cette guéguerre fratricide, qu’il n’y a ni vainqueur, ni vaincu, car Shadary ayant coupé la poire en deux, mais les observateurs se demandent toutefois qui paiera la taxe motocycliste de 25 autres provinces, parce que Shadary n’a payé que celle des motards de sa province d’origine ?  Le pays va-t-il résoudre ses problèmes structurels par des solutions conjoncturelles ?

En demandant aux professeurs d’universités de rester scientifiques, Emmanuel Shadary avait suscité une certaine clairvoyance. Mais en s’immisçant dans cette envolée médiatique entre l’ancien Premier ministre et son gouverneur de province, et surtout par la solution apportée, ce dernier vient d’ouvrir une porte qui sera difficile pour lui de refermer si l’incivisme fiscal se manifestait dans d’autres provinces de la RDC.

Nzakomba


ut libero adipiscing vel, odio at luctus nec Praesent libero justo