ActualitéOpprobre à la RTNC : 3 minutes 30 secondes d’édito pour vilipender Koffi Olomide !

4 octobre 20189 min
https://i1.wp.com/scooprdc.net/wp-content/uploads/2019/04/scooprdc-banniere-1.png?fit=1200%2C300&ssl=1
https://i1.wp.com/scooprdc.net/wp-content/uploads/2018/10/koffi-olomide-.jpg?fit=800%2C449&ssl=1

La Radiotélévision Nationale Congolaise (RTNC) a consacré tout un éditorial de trois minutes et 30 secondes pour prendre à partie l’artiste-musicien Koffi Olomide. Son seul péché, c’est d’avoir donné au cours d’une émission un point de vue négatif sur la machine à voter. Et sa phrase assassine et de lèse-majesté : « pourquoi voulez-vous être pionnier en expérimentant une chose qui peut rendre la tâche difficile au pays ».

Pour ce « péché », c’est toute une rédaction qui se met en branle pour répondre à un seul individu, un citoyen libre d’opiner sur un sujet d’actualité. Croyant bien fignoler la langue de Molière, le lecteur de l’éditorial essaye de mélanger le romantisme, la poésie et les satires : « Grand amateur de polémique, ce compatriote, par ailleurs excellent musicien, s’en est pris au choix de la Commission Electorale Nationale Indépendante par cette formule, “ Pourquoi voulez vous être pionnier en expérimentant une chose qui peut rendre la tâche difficile au pays” l’a-t-on entendu pérorer au sujet de la machine à voter développée par les experts de la CENI qui est devenu, comme on le sait, le dernier subterfuge prétexte de quelques politiciens retors apeurés par la perspective inéluctable d’avoir à affronter le verdict du peuple lors des scrutins qui pointent à l’horizon, et qu’ils n’ont manifestement pas pris la peine de préparer. 

A l’apprenti spécial, en question électorale, Koffi Olomide, il convient de dire d’abord que cette pratique n’est nullement en phase expérimentale en RDC, car plusieurs pays comme la Russie et l’Irak ont déjà recouru à cette machine par un succès révélé à des taux insignifiants voire infinitésimaux de dysfonctionnement, soit 30 pannes sur 22 mille machines utilisées en Russie, et 253 pannes seulement sur 62.000 machines mises en œuvre en Irak. En plus de meilleures expertises électorales du monde, il tient de lui signaler que sur les 1200 machines affectées à la familiarisation des Congolais à cette formule, qui sert en fait à faciliter le choix aux électeurs, à imprimer les bulletins de vote et à en garantir l’intégrité, aucune panne ni disfonctionnement ont été enregistrés jusque là. 

Les performances de cette formule sont telles que les commissions électorales de tous les pays de la SADC à laquelle  appartient la RDC viennent de décider d’en généraliser dorénavant le recours chez eux. Ce sera déjà le cas au Lesotho en ce mois d’octobre, deux mois avant nos élections. Au Malawi où la machine à voter vient d’être intégrée dans toutes les opérations électorales. 

Comme quoi, la notoriété dans un domaine donné, en l’occurrence la musique et le show business, ne confère pas une omniscience. Sans doute, notre compatriote Koffi qui connaît quelques déboires avec la justice en France et en Zambie, cherche-t-il à obtenir l’appui des pouvoirs publics sur son sort en fourrant ainsi son nez dans une question jugée sensible comme celle-là pour se livrer à une sorte de chantage. On ne comprendrait pas autrement qu’il évoque ce qu’il appelle son rang pour jeter ses pavées dans la marre machine à voter, objet des querelles byzantines  qui échappent de toute évidence à ses grandes compétences artistiques. 

Certes, en démocratie il n’y a pas place à l’ostracisme. Mais si chacun de nous ne donnait de leçon que sur ce qu’il maîtrise le mieux, les vaches seront bien gardées et DIEU saura reconnaître les siens ».

Beaucoup de temps pris pour rédiger cet édito qui est passé certes de la main du concepteur à celles des secrétaires de rédaction, des rédacteurs en chef, voire de la haute hiérarchie de la chaîne nationale. Mais l’ensemble de Congolais auraient souhaité voir la RTNC faire pareille analyse sur les massacres et tueries à l’Est du pays en général, et à Beni en particulier pour démontrer le même sentiment patriotique qu’elle fait montre en s’en prenant gratuitement au citoyen Koffi Olomide. Alors que les présumés ADF venaient d’égorger une dizaine de Congolais dans Beni, quelle n’a pas été la surprise de tous les Congolais de voir la télévision nationale passer sous silence cette nouvelle dans toutes ses éditions pendant que d’autres médias du pays et de l’extérieur revenaient dans leurs éditions d’informations sur la nouvelle ! On dirait que les tueurs à de milliers de kilomètres de Kinshasa avaient de l’influence sur elle !

Lire également :   Sankuru : contesté, Lambert Mende fait un clin d’œil aux lusvillois !

Se substituant ainsi en porte-parole et défenseur de la CENI, la chaîne nationale a gardé pourtant un silence coupable sur les événements malheureux de Beni, dû à l’autocensure injustifiée que les confrères de ce média public auraient dû aussi garder face à Koffi Olomide qui n’a tué personne et surtout qui ne s’est pas exprimé sur leur chaîne. Opprobre à eux qui donnent raison au candidat président de la République Seth Kikuni qui ne jure que sur la vente de la RTNC une fois élu.

Agnelo Agnade.

 

Inscrivez-vous à la Newsletter

https://i1.wp.com/scooprdc.net/wp-content/uploads/2018/03/imageedit_3_8389743052.png?resize=119%2C135&ssl=1
Créé le 22 Juillet 2017, Scooprdc est un site exclusivement congolais d’informations, d’analyses et d’opinions. Scooprdc a la spécialité d’aller au-delà de l’information.

Contact

Tel : 09982219840891578023 – 0812005586

Email : edit@scooprdc.net

Fondateur

KaMi

Directeur Général

Innocent Olenga

Rédacteur en Chef

Ben Lévi

Rédaction

Innocent Olenga

Agnelo Agnade

Georges Ilunga

Owandi

Ginno Lungabu

Ben Levi

Nzakomba

Van Fréderic Tshilanda

Daniel Curie Mamba

Jymam

sem, dolor fringilla consectetur libero leo. at non Aliquam dapibus ultricies