BIPEMBA 1 - Mbuji-Mayi : l’aéroport de Bipemba fermé pour au moins deux jours !

Les passagers qui devaient prendre leur vol à Mbuji-Mayi tout comme ceux qui devaient s’y rendre ce lundi 24 septembre, ne peuvent pas le faire. Et pour cause, l’aéroport est fermé momentanément depuis la veille en vue de réparer le dommage causé sur la piste par un cargo de la compagnie Gomair. En effet, à son décollage dimanche 23 septembre dans la soirée, l’avion de Gomair a arraché une partie du bitume de la piste, rendant ainsi celle-ci impraticable. Ce qui a obligé les autorités aéroportuaires à prendre cette décision. Si les travaux entrepris se terminaient ce lundi soir, avec un peu de temps de séchage, le trafic pourra reprendre, apprend Scooprdc.net, ce mardi 25 septembre. Au cas contraire, c’est parti pour mercredi ou jeudi.

Cette situation pénalise certaines personnalités qui avaient des grands rendez-vous à Kinshasa. La seule possibilité qu’elles aient, était d’utiliser le véhicule ou la moto et se rendre à Kananga pour prendre l’avion. Mais dommage, font-elles savoir à Scooprdc.net, aucun vol commercial n’est programmé ce lundi, pas même le jour suivant, sur le chef-lieu du Kasaï Central.

BIPEMBA 2 - Mbuji-Mayi : l’aéroport de Bipemba fermé pour au moins deux jours !

L’état défectueux de la piste de l’aéroport de Bipemba a été décrié depuis très longtemps mais le gouvernement central n’y prête attention. La défunte compagnie Korongo Airlines avait supprimé ses vols sur la ligne de Mbuji-Mayi à cause de ça. Même la compagnie de l’Etat Congo Airways a dû à un moment se plaindre et suspendre ses vols à destination de la ville diamantifère. Le gouverneur Alphonse Ngoyi Kasanji dont les moyens financiers de sa province sont limités pour engager des travaux d’envergure dont exige cet aéroport et le député national José Mpanda avaient interpellé l’ancien premier ministre Augustin Matata Ponyo au moment où ce dernier se préoccupait de la modernisation de l’aéroport de Kindu, chez lui. Ils n’avaient pas eu une suite favorable. A la place d’une réhabilitation sérieuse de cette piste de l’aéroport de Bipemba, c’est plutôt les travaux de racolage qui se font souvent. Et pourtant, Bipemba avait la vocation d’être un aéroport international. Dommage !

Georges Ilunga.

Vous avez aimé ? Partagez !
  • 15
    Partages