Tapez pour rechercher

previous arrow
next arrow
Slider
Actualité

Scandale au Sankuru : un ministre congolais accueilli par un gouverneur Belge !

Le ministre des médias et communication séjourne depuis ce samedi 22 septembre à Lodja, son fief natal et électoral, dans le Sankuru. Seulement, Lambert Mende a été accueilli par un gouverneur de province à la nationalité, jusqu’à preuve du contraire, belge. Pire, dans son adresse à la population, outre le soutien à Emmanuel Ramazani Shadary, candidat FCC à la présidentielle qu’il a sollicité auprès de ses frères, Lambert Mende s’est vivement attaqué et sur un ton qu’on lui reconnaît à ceux qui exigent, non seulement la démission du gouverneur Berthold Ulungu, mais également des poursuites judiciaires contre lui à cause de sa nationalité étrangère.

Narguant au même moment les Sankurois et la justice, Lambert Mende déclare : « Berthold Ulungu reste gouverneur jusqu’en mars 2019. Il n’est pas le seul à détenir la nationalité étrangère. Il y a des ministres, des députés et des sénateurs qui ont une double nationalité, pourquoi doit-on s’en prendre seulement à Ulungu ! Le sankurois courageux aurait été mieux inspiré de se présenter aux élections provinciales pour devenir électeur ou tombeur du Gouverneur. Tout le reste n’est que du blabla, de la pure distraction. Ce n’est pas dans les réseaux sociaux qu’on évalue ou qu’on sanctionne un gouverneur. C’est dans la responsabilité assumée de l’Assemblée provinciale que cela se fait. Cessez de distraire vos frères et sœurs. C’est indigne et irresponsable ».

Un journaliste du nom de Robert Djanya que Lambert Mende a attaqué personnellement dans un groupe WhatsApp, n’a pas, en bon Tetela, gardé sa langue en poche. « Je suis de ceux qui pensent que la solution à la gestion calamiteuse du Sankuru n’est pas forcement les élections. Il suffit que son Excellence Lambert Mende suive ce que les militants de son parti, que nous avons contactés dans le cadre de notre travail de journaliste disent, et il comprendra que le gouverneur n’est pas un bon gestionnaire. Il ferait mieux de le débarquer avant les élections pour éviter une débâcle électorale même dans son fief de Lodja… Je crois bien que j’ai réussi à  dire au mentor du belge Ulungu que le principal problème du Sankuru actuellement c’est son gouverneur. Les Sankurois ont compris que celui à qui on a confié la gestion de leur province ne se soucie pas du tout de leur bien-être. C’est pourquoi ils se sont réveillés. Ce que certains considèrent comme des attaques personnelles, est plutôt l’expression d’un malaise et d’un mécontentement généralisés », répond le journaliste Robert Djanya à Lambert Mende.

Et pour couper court au prétendu moratoire derrière lequel Lambert Mende se refuge, le chevronné député national Christophe Lutundula Pen’Apala écrit à scooprdc.net : « Il n’a jamais existé un moratoire en matière de nationalité en RDC. L’article 51 de la loi sur la nationalité congolaise n’a jamais autorisé qui que ce soit à détenir la nationalité congolaise en même temps qu’une nationalité étrangère. Bien au contraire, il sommait les vrais-faux congolais, détenteurs d’une nationalité étrangère d’y renoncer et d’accomplir vite et dans un court délai les formalités requises pour recouvrer leur nationalité congolaise d’origine, s’ils le veulent ». Ce que Berthold Ulungu n’a pas fait depuis 2007 que l’actuel VPM José Makila, à l’époque député national, avait soulevé la question de la double nationalité.

Beaucoup de Sankurois plus critiques estiment que si Patrice Emery Lumumba était enterré quelque part, il se retournerait mille fois dans sa tombe de voir un Congolais, de surcroît son frère Tetela ayant l’habitude de chanter à longueur des journées le nationalisme et le Lumumbisme, pactiser avec l’«impérialiste belge » jusqu’à lui confier la gestion de son Sankuru natal.

Owandi

 

  • 26
    Partages

mattis venenatis sit diam felis odio dolor Donec