CONGO ESPOIR 1 - Législatives 2018 : José Mpanda et Congo Espoir en ordre de bataille !

Le député national José Mpanda Kabangu et son parti Congo Espoir sont très déterminés et engagés pour les élections législatives du 23 décembre prochain.  Après  les travaux de répartition des sièges au sein de l’Alliance des Démocrates Républicains pour le Progrès (ADRP), regroupement dont Congo Espoir est membre, au moins 70 candidats députés nationaux et au moins 80 candidats députés provinciaux de Congo Espoir sont alignés dans la compétition. Le nombre peut paraître petit par rapport aux sièges de l’Assemblée nationale (500) et dans les Assemblées provinciales (711), mais les calculs de ce parti, confie son autorité morale, sont bien peaufinés pour que ses candidats qui sont des calibres bien choisis ne perdent nullement et que ce jeune parti qui participe pour la première fois aux élections, ait une représentativité d’au moins 5% à la Chambre basse du Parlement.

Congo Espoir 3 - Législatives 2018 : José Mpanda et Congo Espoir en ordre de bataille !

Pour ce faire, José Mpanda a fait le tour des circonscriptions électorales de tous ses candidats députés nationaux des provinces du Kasaï Oriental, de la Lomami et du Sankuru qui déposaient leurs candidatures. Il a accompagné à Tshilenge, le candidat Serge Mukendi Fontshi Kanyinda, fils de feu Mukendi Fontshi, l’un des premiers zaïrois millionnaires. Il a également accompagné à Katanda, Me Guylain Duga Nsenda et Mme Kalala Irma pour la circonscription de Ngandajika dans la province de Lomami. Son périple l’a aussi conduit à Lupatapata et Miabi où respectivement Me Maurice Kongolo et Me David Mukeba, SG du parti, sont des potentiels candidats. Lui-même José Mpanda est candidat dans la circonscription de Mbuji-Mayi. Lusambo-ville au Sankuru et le territoire d’Ilebo au Kasai, ont des candidats éminemment potentiels de Congo Espoir.

En dehors de l’Espace kasaïen que l’on peut considérer comme fief électoral naturel de José Mpanda, ce dernier a aussi aligné des candidats dans la ville de Kinshasa, dans toutes les circonscriptions du Haut-Katanga, de la Tshopo, du Bas et Haut-Uele, de l’ex-Bandundu et dans certains territoires du Kongo central. Avec tous ses calibres en compétition, l’autorité morale de Congo Espoir est à l’aise avec le seuil de 1% exigé par la loi électorale.

Georges Ilunga.

Vous avez aimé ? Partagez !
  • 8
    Partages