KABILA SHADARY - FCC : Pourquoi Joseph Kabila a-t-il choisi Ramazani Shadary ?

Les turpitudes des sociétaires du Front Commun pour le Congo (FCC) auraient donné, apprend scooprdc.net dans les couloirs du Palais de la Nation, libre choix au président Joseph Kabila.  Faute de lui avoir présenté quatre noms exigés lui aux signataires du FCC, Joseph Kabila a porté son dévolu sur Shadary. En effet, conscient de son inéligibilité constitutionnelle, le président de la république sortant a demandé aux signataires de la charte du FCC de lui trouver quatre noms, pouvant lui permettre de désigner son successeur. Dommage, confirme-t-on à scooprdc.net, ces derniers ont préféré briller par la flatterie au lieu du pragmatisme qu’affichait leur chef de fil.

Sur les quatre noms demandés par Joseph Kabila, le FCC lui a présenté quatorze noms. Devant son refus, une liste de huit noms lui sera apportée. « Je vous demande quatre noms, pas plus », aurait répété le Raïs aux membres du FCC. Finalement la liste reprenant quatre noms y compris le sien, lui est présentée. Sur cette liste figurait Modeste Bahati Lukwebo, Augustin Matata Ponyo et Henri Mova Sakani. Le Raïs, rapporte la source de scooprdc.net, a été obligé de cracher la vérité à ceux qui feignaient l’ignorance de sa condition constitutionnelle : « Je ne suis pas candidat et vous le savez ! La constitution me l’interdit. Voulez-vous que je prenne la kalachnikov et me mettre à l’assaut ! Pour quel avenir du Congo ? Et que faire des dix-sept ans passés, devons-nous les couler ? Non, trouvez quelqu’un d’autre », aurait dit JKK à ses interlocuteurs.

Devant le tiraillement, dans son pouvoir discrétionnaire, l’autorité morale du FCC-MP a jeté son dévolu sur le Secrétaire permanent de son parti, le PPRD. Mais déjà au retrait de ce dernier de la Vice-primature de l’Intérieur et sécurité pour lui confier la charge du PPRD, un très proche de Shadary avait soufflé à l’époque à scooprdc.net que c’est ce dernier qui sera le dauphin du chef. « Avec la restructuration du parti, le secrétaire permanent est la deuxième personnalité après l’autorité morale. La logique voudrait que ce soit lui le dauphin du chef. Ce choix de Shadary comme SP me fait croire à ce plan du Raïs de voir celui-ci le remplacer », avait déclaré ce très prochain de Shadary à votre média en ligne. C’est ce qui se concrétise aujourd’hui.

Même lorsque le PPRD a été restructuré, beaucoup de ses hauts cadres s’étaient bousculé pour occuper le poste nouvellement créé de secrétaire permanent : Evariste Boshab, Mova Sakani, Jean-Charles Okoto… Mais toujours dans son imprévisibilité, Joseph Kabila avait surpris. Beaucoup d’observateurs craignent seulement que le choix sur le natif de Kabambare ne crée un choc psychologique dans le chef de différents leaders de la MP et les pousser à monter des stratégies anti-Shadary. Non sans raison, en désignant le secrétaire permanent du PPRD comme dauphin, Joseph Kabila sait pertinemment bien qu’il ne fait pas l’unanimité et que de l’autre coté, l’opposition aura du mal à se choisir un candidat commun ; et que la machine à voter sera contestée y compris l’épineux problème de six millions d’électeurs sans empreintes digitales. Rien qu’avec ces maux réunis, le media en ligne doute sur le respect du calendrier électoral.

Nzakomba

Vous avez aimé ? Partagez !
  • 36
    Partages