Denis Kambayi - Kananga : la justice militaire enquête sur les circonstances du décès d'un militaire à la résidence du gouverneur Kambayi

La justice militaire du Kasaï central veut voir clair après le décès dans les circonstances non encore élucidées d’un militaire, dimanche 29 juillet dernier dans la résidence du gouverneur Denis Kambayi où il faisait partie de l’équipe de sécurité.

Mardi 31 juillet, trois soldats et quatre policiers de la même équipe de sécurité ont été interpellés par l’Auditorat militaire de garnison de Kananga. C’est ce qu’a indiqué le colonel Jean-Bosco Buamulundu, auditeur militaire supérieur, précisant que c’est dans le cadre des enquêtes ouvertes par ses services. “Nous n’avons encore arrêté personne, nous poursuivons l’enquête. S’il y a des actes à poser nous les poserons” a-t-il indiqué.

Pour mémoire, le dimanche 29 juillet dernier, un militaire de la deuxième classe de l’unité de réaction rapide du nom de Maïcha, commis à la sécurité de la résidence du gouverneur du Kasaï central a été trouvé mort balle au ventre. Mais déjà, le gouvernement provincial a parlé d’un suicide. Dans un communiqué signé par le directeur de cabinet du gouverneur Denis Kambayi dont copie parvenue à scooprdc.net, on affirme que le militaire se serait tué après qu’il n’a pas digéré une information en rapport avec sa santé sur son bulletin médical.

Van Frédéric Tshilanda

Vous avez aimé ? Partagez !
  • 49
    Partages