Tapez pour rechercher

Zympala Banniere
previous arrow
next arrow
Slider
Politique

RDC-Présidentielle 2018 : la Fondation Katangaise exige un Katangais comme successeur de Joseph Kabila 

 Dans une déclaration faite samedi 28 juillet dernier à la presse au Cadre de Concertation de la Société Civile du Haut-Katanga, ce, devant plusieurs communautés du regroupement de la Fondation Katangaise, son président Raphael Mututa a donné la position de ce regroupement sur la question du successeur du président Kabila. Ce dernier ne devra pas faire échapper le pouvoir aux Katangais, fait remarquer Raphael Mutula interrogé par scooprdc.net. Ci-dessous l’intégralité de l’Interview :

Que propose concrètement la Fondation Katangaise ?

Il faut conserver le pouvoir car, du président Kabila père au président Kabila fils, il n’y a pas de raison de perdre le pouvoir et il faut maximiser les chances étant donné que Moise Katumbi et l’un des Katangais qui a annoncé ses ambitions, que cela lui soit favorisé pour qu’il regagne le pays et postule.

Fondation Katangaise – Moise Katumbi, quelle relation ?

Si je parle de Moise Katumbi, c’est parce qu’il a annoncé sa candidature, mais nous-même étant incapable de proposer un autre Katangais, nous nous limitons à deux personnalités, à savoir le président actuel Joseph Kabila et Moise Katumbi. Pour nous, le pays d’aujourd’hui ou de demain doit être dans les mains d’un deux. Car le Katanga a tout donné au pays

Qu’adviendrait-il- si les vœux de la fondation katangaise n’est pas exhaussé ?

Pour la Fondation Katangaise, aucune raison de penser à l’échec. Notre démarche est fondée et nous nous appuyons sur les consultations menées avec les structures concernées.

Quelles sont les chances accordées à votre démarche d’obtenir un dauphin katangais ?

Nous avons foi en un dialogue inter-katangais qui s’avère très important dès cette semaine, avant la fin des dépôts des candidatures à l’élection présidentielle.

IPM  


Aenean ipsum ut nec suscipit venenatis, felis elit. quis ut Aliquam mi,