bahati lukwebo - RDC-Présidentielle : Modeste Bahati, candidat favori du FCC !

Une réunion s’est déroulée, ce samedi 28 juillet à la ferme présidentielle de Kingakati, à l’Est de la ville de Kinshasa. Autour du président Joseph Kabila, les ténors de la Majorité présidentielle (MP). Le menu de cette messe, apprend scooprdc.net, le choix du candidat président de la république du Front Commun pour le Congo (FCC). Donc, le remplaçant du Raïs, pour ne pas parler du dauphin. Selon les informations parvenues à votre média en ligne, Joseph Kabila a demandé à chaque regroupement de la MP de lui présenter quatre noms. Au terme de cet exercice, confirme la source de scooprdc.net, Modeste Bahati est sorti favori du fait qu’il a été le plus cité dans un large consensus.

Joseph Kabila va-t-il entériner ce choix ? Plusieurs analystes politiques interrogés par scooprdc.net, n’y trouvent aucun inconvénient. D’autant plus que ce professeur d’université aussi patriarche de la société civile congolaise, aménage bien sa réputation  tant au sein de la population congolaise que de la classe politique.  Pas conflictuel, il semble être un bon rassembleur. Ses proches confirment qu’il entretient  des bonnes relations avec tous les acteurs politiques du pays nonobstant leur obédience : opposition, Majorité et Société civile.

En bon économiste, Modeste Bahati a investi dans son pays. Son groupe compte parmi les bons élèves du Fonds de Promotion de l’Industrie (FPI), où beaucoup d’acteurs politiques qui ont contracté des prêts se sont disqualifiés par l’insolvabilité. Bon stratège (NDLR : ce qui lui vaut le taquin surnom de Maradona), il est à la tête d’un parti politique, déclaré révélation aux élections de 2011. Non sans raison, créé une année seulement avant les élections de 2011, son parti Alliance des Forces Démocratiques du Congo (AFDC)  a raflé une vingtaine des sièges au Parlement et constitue après la fronde du G7 depuis septembre 2015, la deuxième force politique de la MP. Ce parti est aujourd’hui ragaillardi par 32 autres partis avec lesquels il forme un regroupement politique en vue de bien affronter le seuil de représentativité imposé par la nouvelle loi électorale.

Ceux qui l’ont choisi ce samedi à Kingakati sont convaincus, rapporte-t-on à scooprdc.net, de ses atouts d’élu du peuple, de professeur-économiste, d’homme d’affaires chevronné, d’investisseur immobilier et industriel pour diriger ce vaste pays aux potentialités énormes. Autre atout c’est son expérience  de membre du gouvernement. Actuellement ministre d’Etat en charge du Plan, l’homme a déjà été ministre du Budget, du Travail et Prévoyance sociale, de la Fonction publique et de l’Economie. Porte-parole de la Troïka stratégique dans le rigoureux gouvernement Matata, Modeste Bahati a  occupé aussi les fonctions de questeur à l’Assemblée nationale. C’est sans oublier son passage à la tête de la Société Nationale d’Assurances (SONAS).

Georges Ilunga

Vous avez aimé ? Partagez !
  • 40
    Partages