Elikia Mbokolo - RDC-Politique : vives critiques sur Tweeter contre le professeur Elikia Mbokolo après son adhésion au FCC

Plus d’une dizaine de personnalités importantes ont signé, samedi 14 juillet, la charte constitutive du Front Commun pour le Congo (FCC), plateforme électorale dont le président sortant Joseph Kabila est l’initiateur et autorité morale. Mais seulement, l’adhésion du professeur historien Elikia Mbokolo fait grandement tâche d’huile, alors qu’il y avait d’autres professeurs et grandes personnalités.

Justifiant son adhésion et sa mise sous tutelle politique de Joseph Kabila, le grand professeur de renommée mondiale déclare : « La charte pour moi s’inscrit dans une série d’activité que je fais. C’était d’abord les concertations nationales, ensuite le conclave de la Cité de l’Union Africaine. Donc le FCC est une suite normale de ces activités qui visent à instaurer une véritable réconciliation  de l’ensemble des congolais. Il faut que nous arrêtions avec l’émiettement des petits partis politiques qui se disputent sur des problèmes mineurs et surtout souvent sur les querelles des personnes. Il faut arriver à une large plateforme qui réunit un plus grand nombre de Congolais qui s’inscrit dans la dynamique actuelle de la préparation des élections et qui a des objectifs à la fois politique, l’indépendance du pays et le respect de notre souveraineté, des objectifs économiques de développement, du progrès social et aussi de l’aménagement de notre nation. Je pense que c’est une dynamique qui doit faire tâche d’huile. Nous commençons ici à Kinshasa, mais ça va faire tâche d’huile dans l’ensemble du Congo, probablement aussi dans la diaspora pour que les choses commencent à changer réellement dans le sens du respect de notre souveraineté et de notre identité ».

Mais les réactions dans les réseaux sociaux, notamment Tweeter ne sont pas très en faveur du célèbre professeur d’histoire. La plupart se résument en une déception de la part d’un homme mythique qui écroule toute la considération que les congolais avaient sur lui. scooprdc.net a pu faire la compilation de ceux qui ont réagi sur les comptes tweeter :

Béatrice Tshibola : « Il est fatigué de raconter les histoires qui ne peuvent ni lui acheter une maison, ni approvisionner en millions d’euros son compte bancaire. De ses yeux, il a vu les moins qui lui vivre la folie de la vie. Il les envie et tente l’aventure. Demain si la chance y est, il sera RICHE »

Ted Beleshay : « Un prof d’histoire de surcroît, Elikia Mbokolo a visiblement du mal à tirer les leçons du passé pour prévenir l’avenir. Comment peut-il signer une charte avec des gens avec qui il s’était déjà engagé à faire un certain nombre de choses lors des Concertations et Conclave de la cité de l’UA qui n’ont jamais été réalisées ».

Billy Kambale : « Je ne suivrai plus l’émission de RFI « Mémoire d’un continent » car présentée par un imposteur manipulé par les ennemis du peuple ».

Sindika Dokolo : « Je suis triste de voir tous ces compatriotes qui adhèrent au FCC. Ils savent bien qu’ils contribuent ainsi à préparer le terrain pour la candidature anticonstitutionnelle de Kabila. L’appât du gain est trop fort, la moralité trop vacillante ».

Patient Fidel : « Quand un historien passe à côté de l’histoire de son propre pays par choix en âme et conscience, faut-il encore continuer le débat sur les diplômes dans ce pays ? »

Lydie D. Omanga : « Quand même les intellectuels deviennent des Médiocres, c’est triste. De Gaulle avait raison : la vieillesse est un naufrage »

Dieudonné M. Dikita : « Vraiment triste. Voici quelqu’un qui condamnait jour et nuit la prédation de Léopold II, aujourd’hui soutient la dictature la plus atroce et la plus cruelle de notre histoire. Vraiment il faut que le peuple juge sévèrement tous ces escrocs ! »

Firmin Yangambi : « Nous n’avons encore rien vu. Mbokolo akomi FCC ! Hum mbok’oyo ».

Berry Muekatone : « Les intellectuels congolais auraient renoncé à la réflexion pour leur ventre et la culture du bien matériel. La régression intellectuelle de la RDC est significative de la mise à mort de la science dans l’ensemble de la société. Les intellectuels imposteurs démasqués »

Michael Tshibangu : « L’intelligence au service du mal, professeurs, docteurs etc, ils aident et encouragent le dictateur. Ils l’ont fait avec Mobutu, ils le font avec Kabila (la politique du ventre) »

Emery Pat. Olengha : « La sorcellerie c’est d’avaliser la signature du prof Elikia Mbokolo à la plateforme FCC pour paraître mon ridicule »

François Balegamire : « Le professeur Elikia Mbokolo, un bagage intellectuel qui vient de tomber dans l’eau à la dernière minute. J’étais toujours devant ma radio toute ma vie à suivre votre émission Mémoire d’un continent. Je n’ai pas de chance avec mes idoles »

Claudel-André Lubaya : « A l’opposé de Ndaywel, Mbata et autres, Elikia Mbokolo, prof d’histoire, a choisi la petite porte pour entrer dans l’histoire, au nom de la liberté. L’histoire en parlera »

Jackson Mukunda : « Même si Albert Einstein revenait à la vie pour signer la charte du FCC, cela n’aurait aucune incidence sur le destin de Kabila et c’est surtout sans oublier que cela ne serait pas susceptible de bonifier son bilan après 17 ans de règne »

Juvénal Munubo : « 2 grands prof d’histoire, l’un dans le camp pro alternance (prof. Isidore Ndaywel du CLC) et dans le camp pro continuité (prof. Elikia) qui vient d’adhérer au FCC. Ainsi va la démocratie »

Mutombo Laurent : « Que la colère ne nous mène pas à des généralisations faciles. Elikia a tout simplement rejoint les rangs des « profs » d’universités qui gravitent autour de l’argent de l’Etat que Kabila vole et leur distribue allégrement à tour de bras »

Joseph Bangakya : « Maîtrisant l’histoire de la RDC mieux que quiconque, le prof Elikia Mbokolo signe la charte du FCC, conscient que ce qui est en jeu est l’existence même de la RDC comme pays, face à certaines forces prêtes à tout, y compris au pire »

Litsani Choukran : « Donc être intellectuel, intelligent dévoué, rime avec être opposant ? La démocratie que vous voulez instaurer, ça craint »

Roger Kankwende : « Le prof Mbokolo est un scientifique de haut niveau incontestable. Certes, il a fait un choix qui ne convient pas, mais ne mélangeons pas de genres. Il n’est peut-être pas crédible politiquement, mais ne tuons pas nos rares scientifiques reconnus ».

Owandi.

Vous avez aimé ? Partagez !
  • 215
    Partages