Emery Okundji 20 - Lutte contre l’exploitation frauduleuse des VSAT : Emery Okundji ne désarme pas !

Les détenteurs des antennes VSAT, fournisseurs des services d’accès à l’Internet et de télédistribution, qui ne sont pas reconnus par l’Autorité de Régulation de la Poste  et Télécommunication (ARPTC), ont jusqu’au 14 juillet prochain pour se faire identifier auprès de ce service technique du Ministère de PT-NTIC. C’est ce qui ressort du communiqué signé le 06 juillet dernier par le ministre Emery Okundji accordant ainsi un délai supplémentaire consécutivement au premier communiqué du 06 février relatif  à la même exigence. Cette identification  doit se faire au siège social de l’ARPTC pour les détenteurs de VSAT de Kinshasa, et à ses succursales de Bukavu, Kananga, Kisangani, Lubumbashi et Matadi pour ceux des provinces. Emery Okundji prévient que ce délai dépassé, tout opérateur qui n’aura pas justifié la régularité et la légalité de ses droits d’exploitation des activités dans le secteur de PT-NTIC envisagés, sera considéré clandestin et passible des sanctions prévues par les dispositions pertinentes de la loi sur les télécommunications en RDC.

Dans le souci d’assainir le secteur, le viabiliser et le maximiser que le ministre de PT-NTIC mène cette action et ne semble pas désarmer face aux réfractaires qui se recrutent parmi les « caïmans ». En effet, le Trésor public réalise une perte énorme suite aux fraudes à grandes échelles opérées par les opérateurs qui exploitent clandestinement les activités des télécommunications. D’autres par contre, détiennent des licences et des autorisations délivrées dans le passé, mais ne respectent pas leurs cahiers de charge limités et spécifiques. « Le secteur des Télécommunications est celui qui rencontre le plus beaucoup de résistances de la part des personnes déterminées à brasser de millions des dollars USD au détriment du Trésor. Et ces personnes sont prêtes à tout pour faire mal, très mal même », confie un proche d’Emery Okundji à scooprdc.net, reconnaissant que la bataille est dure mais pas difficile à gagner. « Le ministre est déterminé à réduire sensiblement la fraude dans le secteur, malgré les embûches et la résistance farouche de certains officiels impliqués dans cette maffia  », ajoute-t-il.

Une chose est de manifester la détermination, mais une autre est de voir cette détermination se matérialiser. C’est ce à quoi beaucoup de congolais s’attendent. Non sans raison, Emery Okundji n’est pas le premier à déclencher la guerre contre la fraude dans les Télécoms. Bien avant lui, il y a eu par exemple Trymphon Kinkiey Mulumba. Mais devant les « caïmans », il avait jeté l’éponge. Emery Okundji qui relance cette lutte contre la fraude en télécommunication à travers les antennes VSAT, doit, non seulement avoir les biceps pour combattre les « intouchables », ce qui n’est pas évident, mais aussi créer un cadre de collaboration entre les opérateurs des téléphonies mobiles pour lutter contre ce phénomène dont l’existence n’est pas spécifique en RDC.

Agnelo Agnade

Vous avez aimé ? Partagez !
  • 62
    Partages