Augustin Kikukama 4 - Elections : le M17/Kikukama accuse la CENI de vouloir l’écarter du processus !

Réunissant la presse l’après-midi de ce dimanche 08 juillet dans sa résidence, Augustin Kikukama, président du Mouvement du 17 Mai (M17), a dénoncé la tentative de la CENI et son président Corneille Nangaa de vouloir délibérément écarter son parti du processus électoral en cours. En effet, à Kinshasa et dans toutes les provinces du pays, ce parti s’est vu refuser l’octroi des formulaires de dépôt de candidature par la CENI au motif que la liste actualisée des partis politiques autorisés à fonctionner en RDC, rendue public par le Ministère de l’Intérieur, le 22 juin dernier, et qui reprend le M17/Kikukama, n’était pas encore publiée au Journal officiel.

Le président de ce parti pro-Kabila Père s’étonne que la CENI l’oppose à la publication de la liste des partis politiques dans le Journal Officiel alors que la même CENI fait usage de la loi annexe sur la répartition des sièges qui n’a jamais, confirme-t-il, été aussi publié au journal officiel. « la CENI nous oblige aujourd’hui de figurer dans le journal officiel pour qu’elle tienne compte de nous, alors que la loi annexe sur la répartition des sièges qu’elle s’en est servie pour la répartition des sièges , n’a jamais été publiée au journal officiel. Pourquoi alors se sert-elle d’une loi non publiée au journal officiel et qu’elle pose à nous les conditions d’y figurer d’abord !». Augustin Kikukama dénonce ainsi cette démarche de la Centrale électorale qui jouerait en faveur de ses adversaires politiques. Car, au Ministère de l’intérieur, son parti a eu la confirmation de la transmission à la CENI et au journal officiel de la République  de l’arrêté dont il est question pour, d’une part la prise de connaissance, et d’autre par pour sa publication. Chose vraie car l’arrêté a été publié le samedi 07 juillet par le journal officiel.

Dans ces conditions, le M17 se pose la question de savoir à quoi jouent Corneille Nangaa et sa CENI en lui faisant perdre du temps alors que la date limite de dépôt de candidatures était prévue au dimanche 08 juillet ! « Maintenant que nous avons le journal officiel, demain nous irons voir les autorités de la CENI pour leur dire : vous nous avez dit que ce n’était pas publié au journal officiel ; le journal officiel est là, donnez-nous un délai. Ce tout ce que nous voulons », déclare Augustin Kikukama. Ce dernier qui reconnaît à son parti le droit de participer au processus électoral, signe et persiste que la CENI n’a pas le pouvoir d’exclure un parti politique régulièrement reconnu par le Ministère de l’Intérieur. « La CENI n’a qu’à constater qu’effectivement il y a une liste et que nous sommes-là », fait-il remarquer.

Nzakomba     

Vous avez aimé ? Partagez !
  • 12
    Partages