Erosion à Kananga - Erosions à Kananga : Dénis Kambayi vivement interpellé !

Un ravin menace de couper en deux l’avenue Macar, en plein centre-ville de Kananga, à la hauteur du Bâtiment de l’Hygiène publique. Les habitants de cette ville en appellent à l’intervention urgente du gouvernement provincial qui, jusqu’ici semble ne pas faire une préoccupation. Plusieurs maisons d’habitations construites dans la concession dite « Bakatushipa » et certaines maisons des boutiques le long de l’avenue Macar sont déjà englouties par ce monstre dévastateur.

 

Dans une des récentes interviews accordées à la presse locale, en début du mois de mai, le gouverneur de province du Kasaï central, Denis Kambayi, avait promis d’entamer les travaux antiérosifs dès la saison sèche. Mais le constat est qu’un mois déjà de cette saison sèche, aucun signal de début de travaux  alors que ladite saison ne dure que deux mois. Aucune raison de non exécution de ces travaux antiérosifs n’est avancée.

 

L’avenue Macar est à au moins 20 mètres de la nationale numéro 1. Donc, la menace guette également cette route d’intérêt national. La crainte de Kanangais est de voir ces deux  routes principales de la ville coupées complètement à la reprise des pluies d’ici le mois de septembre. Outre l’avenue Macar, plusieurs autres quartiers de la ville de Kananga sont menacés de disparition suite aux érosions. Et la prison centrale n’est pas épargnée. Selon un expert contacté par scooprdc.net, des constructions anarchiques restent la cause principale de ce désastre.

 

 Elysée Lusamba

Vous avez aimé ? Partagez !
  • 35
    Partages