Gouvernorat Kananaga - Kasaï central : un forum sur le dialogue fiscal

Ouverture, ce lundi 25 juin à Kananga, d’un forum sur le dialogue fiscal entre la société civile, les opérateurs économiques, les services d’assiette et l’administration fiscale provinciale. Les parties réfléchissent  pendant cinq jours sur la rentabilisation et l’efficacité du système fiscal de la province. Le ton de ces assises organisées par le Ministre provincial des finances avec appui technique et financier du Projet de renforcement de la redevabilité et de la gestion des finances publiques (PROFIT-CONGO), a été donné à Kananga par Philippe Kanku Tubenzele, directeur de cabinet du gouverneur du Kasaï central.

 

Les organisateurs attendent pousser à la mobilisation des ressources propres de la province et leur affectation aux projets de développement. « Ces assises n’ont pour maître mot que le dialogue en vue de l’harmonie entre les filles et fils de la province; dialogue franc et sans tabou autour d’un idéal commun à savoir une province prospère et toujours en marche vers un développement tout azimut » a dit Jean-Claude Musas Manyong, coordonnateur provincial de PROFIT-CONGO.

 

Au Kasaï central, l’examen de différents rapports d’exécution budgétaire note une faiblesse des recettes recouvrées en regard du potentiel fiscal de la province. Situation qui s’explique, à en croire les autorités provinciales, à l’incivisme fiscal et la méfiance entre la province et les contribuables d’une part, ainsi qu’à la faiblesse de l’administration fiscale d’autre part. D’où l’essentiel de ce forum sur le dialogue fiscal qui permettra « d’identifier les causes profondes de la faible mobilisation de recettes ainsi que les remèdes à y apporter », a soutenu le représentant de l’autorité provinciale.

 

Philippe Kanku qui espère qu’un climat de confiance entre le pouvoir public et les contribuables soit rétabli, a par ailleurs recommandé que les faiblesses des agents du fisc provincial et celles des contribuables soient identifiées et dénoncées au cours des assises. Donc, pendant cinq jours, les dialogueurs auront pour tâche essentielle de définir de manière participative  les stratégies de mobilisation de recettes propres de la province censées couvrir les charges et besoin du développement jugés énormes.

 

Van Frédéric Tshilanda.

Vous avez aimé ? Partagez !
  • 8
    Partages