José Mpanda 1 - Révolté par la misère au Kasaï Oriental, José Mpanda à Bruno Tshibala : « Joseph Kabila a fait sa part, faites la vôtre ! »

C’est l’épidémie de choléra qui sévit dans la ville de Mbuji-Mayi, chef-lieu de la province du Kasaï Oriental, qui a amené le député national José Mpanda à exprimer son ras-le-bol, face à la misère, mieux  la pauvreté qui couve les populations de la province du Kasaï Oriental dont est ressortissant le premier ministre Bruno Tshibala. A la tête de la Primature depuis plus d’une année, non seulement que ce dernier n’a fait aucun déplacement dans sa propre province, mais surtout ne manifeste aucune ambition du développement de celle-ci, s’inquiète l’élu de Mbuji-Mayi dans une interview accordée à scooprdc.net. « Nous pensons que le président de la république Joseph Kabila Kabange a fait sa part en nommant successivement Samy Badibanga et Bruno Tshibala, tous de l’UDPS à la tête de la Primature. Mais nous ne comprenons pas pourquoi personne de ces deux premiers ministres n’est arrivé au Kasaï Oriental », déclare José Mpanda.

Il ne va pas par quatre chemins pour louer le passage d’Augustin Matata Ponyo à la Primature. « Nous avons vu leur prédécesseur être très sensible, s’agissant de sa province. Nous l’avons vu bouger le Maniema et voyez ce qu’est devenue cette province. Mais chez nous au Kasaï oriental, la Miba ne marche pas malgré plusieurs appels lancés. Aujourd’hui la cause du choléra qui sévit dans la ville de Mbuji-Mayi c’est le manque d’eau potable. Et à nous de nous questionner comment une province qui a eu successivement deux premiers ministres puisse manquer de l’eau potable ? Comment une province qui a eu successivement deux premiers ministres, on n’arrive pas à régler le problème de la Miba, cette société qui était la pourvoyeuse de la province ? ».

Dédouanant le président de la République, l’élu de Mbuji-Mayi et président du parti politique « Congo Espoir », impute la faute aux deux premiers ministres UDPS. « Nous ne devons pas, nous, population du Kasaï Oriental, condamner Kabila qu’il ne fait rien alors qu’il a fait sa part. En nommant successivement Samy Badibanga et Bruno Tshibala, c’est une façon pour lui de dire : régler les problèmes du Kasaï Oriental comme Matata a réglé les problèmes du Maniema », martèle José Mpanda avant d’ajouter : « les deux premiers ministres doivent avoir la conscience chargée de constater que celui qu’ils ont remplacé a pu moderniser le Maniema sa province et celle-ci est devenue une référence. Quel bon souvenir les Est-Kasaïens garderont de Bruno Tshibala qui ne connaît pas aujourd’hui quelle eau boivent-ils, qui n’arrive pas à redresser la Miba et qui les laisse croupir dans la misère ?  ».

Et finalement à José Mpanda de se questionner à quoi sert le slogan « le Peuple d’abord » lorsqu’on constate que le passage de deux premiers ministres UDPS  à la Primature ne leur a permis que de se bâtir une fortune ! Une façon pour le président de « Congo Espoir » de démontrer que tout ce qui brille n’est pas de l’or et que les apparences sont trompeuses.

Agnelo Agnade.

Vous avez aimé ? Partagez !
  • 435
    Partages