José Mpanda Choléra 2 - Choléra à Mbuji-Mayi : au chevet de malades, José Mpanda en appelle à l’intervention urgente du gouvernement central

Arrivé le 17 juin dernier à Mbuji-Mayi, pour la confection des listes des candidats députés provinciaux de son parti « Congo Espoir » et ce, en prévision des élections de décembre 2018, le député José Mpanda a été obligé de se battre pour assister les malades de l’épidémie de choléra qui s’est déclarée au chef-lieu de la province du Kasaï oriental. Ces derniers sont internés dans trois formations médicales de la ville, notamment à l’Hôpital de la Muya, à l’Hôpital de Dipumba et à l’Hôpital Christ-Roi à Bipemba. Le geste de l’élu de Mbuji-Mayi a consisté à la remise de plus de 2.500 sérums   physiologiques.

Jos%C3%A9 Mpanda Chol%C3%A9ra 3 - Choléra à Mbuji-Mayi : au chevet de malades, José Mpanda en appelle à l’intervention urgente du gouvernement central

D’après José Mpanda, le niveau de contamination est très élevé et nécessite l’intervention du Gouvernement central. Déjà la veillée de son arrivée, l’Hôpital de la Muya a enregistré six morts avant de voir le jour suivant quinze malades succomber sur les 83 hospitalisés. L’Hôpital Christ-Roi  a, quant à lui, enregistré quatre morts. En quatre jours, confirme l’élu de Mbuji-Mayi, il y a eu au moins trente morts de choléra. D’où son SOS lancé particulièrement au ministre de la Santé, Oly Ilunga, du fait que l’appel du gouverneur Alphonse Ngoyi Kasanji aux hommes de bonne pour intervenir n’a pas eu un écho très favorable.

José Mpanda estime que l’attention accordée à l’épidémie d’Ebola en Equateur, doit l’être aussi pour les malades du choléra à Mbuji-Mayi, car les deux maladies tuent, dit-il, à la même vitesse. A défaut d’intervention rapide du Gouvernement central, ce député de la Majorité présidentielle considérera cette attitude comme une politique de deux poids deux mesures et menace le cas échéant  de recourir aux moyens parlementaires, pour, déclare-t-il, sauver sa population en voie d’être décimée. Aussi, la cause principale du choléra à Mbuji-Mayi étant la consommation des eaux non potables, José Mpanda invite les responsables de la Régie de Distribution d’Eau (REGIDESO) au niveau national de venir au secours à la Direction provinciale, en vue de décanter les difficultés qui l’empêchent de fournir aux habitants de Mbuji-Mayi, l’eau au robinet.

Quant à sa mission principale dans la ville diamantifère liée aux élections prochaines, le président national de « Congo Espoir » confirme que les listes des candidats députés provinciaux de son parti pour le Grand Kasaï et la Lomami ont été confectionnées. Reste seulement l’harmonisation au niveau de son regroupement politique ADRP, avant leurs dépôts à la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI). Il faut noter que Congo Espoir coalise dans l’ADRP entre autre avec l’UCP d’Eugène Serufuli, le MSR de François Rubota et le FIDEC de Fifi Masuka dans le but de braver le seuil de représentativité imposée par la loi électorale.

Ginno Lungabu.

Vous avez aimé ? Partagez !
  • 16
    Partages