kokonyangi joseph 18 00001 640 350 1 - Révélation de l’AFDC : Joseph Kokonyangi serait Kasaïen !

Les propos de Joseph Kokonyangi, qualifiés de folkloriques et discourtois à l’endroit de Modeste Bahati ce, après son auto-exclusion de l’AFDC, lui attirent la foudre des cadres et militants de ce parti. Tous décrient l’ingratitude manifeste et la traîtrise du ministre de l’Urbanisme et Habitat envers l’autorité morale de l’Alliance des Forces Démocratiques du Congo, surtout lorsqu’il qualifie ce dernier qui l’a propulsé, de tribaliste. « Kokonyangi s’est comporté comme dans la Légende d’Icare. Mais il va se brûler les ailes », déclare un haut cadre de l’AFDC à scooprdc.net. Comme coup de massue, on révèle au parti de Bahati les vraies origines de celui qui s’est fait élire à Pangi au Maniema comme fils du terroir : il est de père kasaïen. De la bonne guerre de diabolisation ! Non sans raison, cette révélation sera une peau de banane sur le chemin du troisième vice-président exclu de l’AFDC lors des élections de décembre 2018.

En effet, avec une identité  kasaïenne révélée, et rayé de la liste du parti qui l’a fabriqué, le futur candidat député Kokonyangi aura certes du pain sur la planche dans la circonscription de Pangi dont il détient l’appartenance grâce à sa mère. Connaissant la connotation ethno-tribale des élections en RDC, l’alibi fera une bonne recette à ses adversaires.  A moins qu’il y ait vaste tricherie pour qu’il passe. Et l’homme est capable de l’organiser. Car, à qui veut l’entendre,  Joseph Kokonyangi fait savoir qu’il bénéficie de la protection de la famille présidentielle. D’où sa déclaration : « je n’ai qu’un seul maître à servir : Joseph Kabila ».

D’ailleurs pour s’enorgueillir, à sa descente d’avion le 12 juin dernier, à l’aéroport de Ndjili, le tout-puissant Kokonyangi a déclaré à ses proches que c’est « Dada » qui l’aurait vite rappelé de l’Italie où il séjournait pour venir répondre farouchement à Bahati.  Vrai ou faux, seul Dieu sait la vérité ! Ce qui fait croire à la lecture des événements que l’homme Kokonyangi n’est qu’une marionnette utilisée depuis longtemps par les détracteurs de « Maradona », ─ nom attribué à Bahati pour sa perspicacité politique─, en vue de le déstabiliser en créant la zizanie au sein de son parti.

Mais ce qui est vrai, les véritables détracteurs de « Maradona » doivent encore déchanter du fait que Kokonyangi, bien que faisant la résistance et tenant des propos maladroits, n’a pas réussi la mission par eux lui confiée, celle de balkaniser l’AFDC. Les réactions émanant de plusieurs fédérations de ce parti à travers la république le prouvent : l’AFDC est jusque-là une et indivisible, et fidèle à son géniteur et autorité morale. « Même si l’élu de Pangi s’accroche à son poste ministériel obtenu dans le quota de l’AFDC, son lendemain est sombre. Il nous reste peu de temps pour aller aux élections et tout va tomber », confie un autre cadre  de l’AFDC à scooprdc.net avant de prévenir les détracteurs et nouveaux maîtres de Kokonyangi : « celui qui a trahi, trahira toujours ».

Ginno Lungabu.

Vous avez aimé ? Partagez !
  • 162
    Partages